Vie Portuaire
Dunkerque : Damen a assuré l’arrêt technique d’un navire chinois

Actualité

Dunkerque : Damen a assuré l’arrêt technique d’un navire chinois

Vie Portuaire
Offshore

Avec son énorme grue de 3000 tonnes, le Wei Li n’est pas passé inaperçu à Dunkerque, où il a bénéficié d’un arrêt technique de 10 jours qui s’est achevé le 11 septembre. Menés par le chantier Damen, les travaux réalisés sur le navire chinois ont porté sur le sablage et la remise en peinture de la coque, la visite des valves internes de celle-ci, ainsi qu’une importante intervention sur les réseaux électriques. « Un grand nombre de moteurs électriques ont été démontés  et transportés à l’atelier pour être visités  avant leur retour et leur remontage en place. Les derniers ont été reposés et testés le jour même du départ du navire », explique Damen, qui souligne que les délais impartis pour cette opération étaient extrêmement bref.s

 

Le Wei Li en cale sèche (© : DAMEN)

Le Wei Li en cale sèche (© : DAMEN) 

 

Construit par le chantier chinois Zenhua Heavy Indsutries et mis en service en 2010, le Wei Li, long de 141 mètres pour une largeur de 44 mètres, a nécessité en raison de sa forme et de la présence de sa grue un attinage spécifique, avec 225 tins ainsi que 56 piliers en acier complémentaires atteignant parfois sept mètres de long qui ont été construits juste avant l’arrivée du navire. Des cales de bois ont également été ajoutées sur des tins latéraux pour assurer une complète stabilité du navire en cale sèche. « La mise à sec du Wei Li  a été difficile en elle-même.  Avec ces nombre de tins, piliers, et en outre la position des propulseurs du bateau, il n’était pas facile de le positionner dans la cale. Toutefois, une fois que nous y sommes parvenus, les travaux se sont déroulés sans problème, et après dix jours de dur labeur non-stop le navire a pu repartir », note Khalil Benjelloul, responsable Marketing et Ventes de Damen Shiprepair Dunkerque.

 

Le Wei Li en cale sèche (© : DAMEN)

Le Wei Li en cale sèche (© : DAMEN) 

 

Appartenant à l’armement chinois Shanghai Salvage, le Wei Li est conçu pour les travaux de construction offshore. Il a notamment participé, cet été, à la pose des structures métalliques de type jacket destinées à supporter la nouvelle plateforme pétrolière du projet norvégien Ivar Aasen, en mer du Nord. Après avoir quitté Dunkerque, le Wei Li a réalisé une brève escale à Rotterdam, qu’il a quitté le 18 septembre pour mettre le cap sur Malte, où il est attendu le 10 octobre. 

Damen Port de Dunkerque