Vie Portuaire

Fil info

Dunkerque franchit le cap des 50 MT

Vie Portuaire

Le trafic annuel 2017 se situe en progression de 3 % par rapport à l'année 2016 à 50,4 MT.

• Les marchandises diverses. Elles sont globalement en retrait de 9% pour un tonnage de 20,55 MT. Le trafic transmanche réalise une bonne année. Le trafi c totalise 16,4 MT, en repli de 10%. Le nombre de camions et remorques est en baisse de 11 % à 612 000 unités de fret. Les passagers sont en repli de 8% pour 2,67 millions de voyageurs et les voitures de tourisme en retrait de 9 % pour 699 000 véhicules. Les conteneurs terminent l’année avec un nouveau record de 374 000 EVP et une progression de 10%. Néanmoins cette activité a subi au cours de l’année 2017 l’eff et conjugué de la tempête Matthew puis celui de l’ouragan Maria dans les Antilles françaises, aff ectant sévèrement la production de bananes et donc les importations de ces fruits pour le port de Dunkerque. Les marchandises diverses conventionnelles sont en légère diminution de 3% pour un tonnage de 1,15 MT.

• Les vracs solides. L’année 2017 a été portée par les pondéreux pour atteindre 24,55 MT, en augmentation de 11%. L’usine dunkerquoise d’ArcelorMittal a fonctionné à plein régime, après les arrêts pour maintenance du haut-fourneau n°2 (HF2) en 2015 puis du haut-fourneau n°4 (HF4) en 2016. Les minerais profi tent également de la forte activité de transbordement au Quai à Pondéreux Ouest pour les autres usines sidérurgiques du groupe. Ils réalisent un nouveau record d’activité avec un tonnage de 14,5 MT, en hausse de 24%. Le trafic de charbon a retrouvé un bon niveau d’activité à 6 MT, en progression de 11%. Les céréales présentent des résultats contrastés. Les importations établissent un nouveau record avec plus de 350 000 tonnes et une progression de 31%. Par contre, les exportations, à l’instar de l’ensemble des ports français, subissent la très mauvaise récolte de 2016 et le retard dans les expéditions de la récolte de 2017. Le trafic export se limite à 950 000 tonnes, en repli de 63% par rapport à 2016. Le trafi c des « petits » vracs solides est très bien orienté à 2,8 MT pour une hausse de 28%.

• Les vracs liquides. Après plusieurs années diffi ciles depuis la fermeture des raffineries SRD et TOTAL, ils bénéfi cient de la mise en service du terminal méthanier. Les produits pétroliers retrouvent une croissance de 3% pour un tonnage de 3,4 MT. Le gaz se compose de gaz industriel et de GNL. Le trafic total atteint 1,3 MT, en hausse de 230% par rapport à 2016. Le terminal méthanier a connu sa première année de fonctionnement et a enregistré 866 000 tonnes de GNL. Les autres vracs liquides sont en repli de 26% à 0,4 MT. Dunkerque se positionne clairement comme le 1er port français au trafic le plus diversifié hors pétrole avec 47 MT.

L'année 2017 a été marquée par le lancement des travaux d’extension du quai de Flandre au Port Ouest. Cette opération, d’un montant total de plus de 60 M€, constitue une étape supplémentaire et importante pour la poursuite du développement de la filière « conteneur » à Dunkerque, permettant d’y accueillir les plus grands navires de la flotte mondiale dans des conditions optimales (18m de TE et 1800m de quais)

2017 a également été l’année du Débat Public autour de CAP 2020, le projet de développement majeur du Port de Dunkerque pour la décennie à venir.

Le programme d’investissements s’est élevé à plus de 50 M€ en 2017, en progression de près de 20% par rapport à 2016.

En 2018, Dunkerque-Port finalisera la mise en œuvre de son Projet Stratégique, en développant un programme d’investissements à hauteur de 65M€. L’année 2018 sera principalement consacrée à la poursuite des grands projets de développement du Port Ouest, avec notamment la mise en service de l’extension du quai de Flandre, mais également la poursuite des travaux d’aménagement de la zone Dunkerque Logistique International Sud, la station d'avitaillement terrestre en GNL, l'alimentation à quai des navires.

BILAN 2017

Les principales opérations d’investissements réalisées en 2017 sont :

• Le lancement des travaux d’extension du quai de Flandre (Terminal à conteneurs)

• La poursuite des travaux d’aménagement de la zone Dunkerque Logistique International Sud

• Le lancement des premiers travaux relatifs à la séparation du réseau ferré portuaire et du réseau ferré national

• Le réaménagement des dispositifs d’accostage des postes rouliers • La poursuite des travaux de renforcement des mesures de sécurité du terminal Transmanche

• L’achèvement d’un port de service, proposant 4 postes remorqueurs

• Le lancement de la rénovation de l’assainissement et des terre-pleins du quai de GrandeSynthe

• La rénovation et l'amélioration de l’écluse Watier • La réorganisation et la rénovation des réseaux électriques

• La finalisation du réaménagement du bâtiment Guillain et du Pavillon des maquettes

Pour financer ce programme d’investissements, Dunkerque-Port a bénéficié du soutien à hauteur de plus de 10 M€ de ses partenaires, dont l’État (6,7 M€), la Région Hauts-de-France (1,1 M€), la Communauté Urbaine de Dunkerque (0,4 M€), l’Agence de l’Eau (0,2 M€) et l’UKBF (2 M€).

PERSPECTIVES 2018

Le budget d’investissements 2018, approuvé par le Conseil de Surveillance le 24 novembre 2017, s’élève à 65M€, en hausse de près de 5% par rapport à 2017.

L’année 2018 sera principalement consacrée à la poursuite des grands projets de développement du Port Ouest :

• Finalisation des travaux d’extension du quai de Flandre (Terminal à conteneurs) : 30,3M€

• Poursuite des travaux d’aménagement de la zone Dunkerque Logistique International Sud : 9,50M€

• Lancement de la 3ème phase de travaux de renforcement des mesures de sécurité du terminal Transmanche : 4M€

• Poursuite des études relatives au projet CAP 2020 : 1,20M€

Par ailleurs, les études et les travaux relatifs à la séparation du réseau ferré portuaire et du réseau ferré national (signalisation et alimentation électrique) vont se poursuivre en 2018, pour un montant cumulé de 5,7M€. Cette opération sera eff ective fin 2019. Enfin, Dunkerque-Port poursuivra son eff ort de maintien en conditions opérationnelles de son patrimoine, avec un programme de gros entretien sur ses ouvrages (quais, écluses, ouvrages fluviaux et la mise aux normes du bâti) ainsi que la poursuite des opérations de valorisation des sédiments de dragage non immergeables. Pour mettre en œuvre ce programme d’investissements, Dunkerque-Port s’appuiera, cette année encore, sur le soutien de ses partenaires, en particulier l’État et la Région Hauts-de-France dans le cadre du Contrat de Plan État-Région 2015 - 2020, l’Union Européenne, la Communauté Urbaine de Dunkerque, l’Agence de l’Eau et l’UKBF.

Communiqué du GPM Dunkerque, 16/01/2018

Port de Dunkerque