Vie Portuaire
Dunkerque : La dégringolade du trafic portuaire

Actualité

Dunkerque : La dégringolade du trafic portuaire

Vie Portuaire

Juste devant Calais ! Troisième port de commerce français en tonnage, Dunkerque a accusé une chute record de 22% de son trafic l'an dernier. Après avoir connu 7 années de hausse et atteint des sommets (57.7 Mt en 2008), le Grand Port Maritime de Dunkerque n'a traité que 45 millions de tonnes en 2009. Moins de 5 Mt le séparent désormais de son voisin, Calais (40.8 Mt). Retombant à son niveau de 2001, le GPMD explique ce plongeon par la baisse de l'activité sidérurgique (ArcelorMittal) et l'arrêt de la raffinerie Total en septembre dernier. Si, dans quelques jours, le groupe pétrolier annonce comme beaucoup le craignent la fermeture de la raffinerie des Flandres, l'effet serait catastrophique pour l'emploi (350 salariés et 400 sous-traitants), mais aussi le trafic portuaire. En 2008, les produits pétroliers avaient, en effet, représenté 13.5 millions de tonnes. Face aux menaces d'un arrêt définitif de la raffinerie, élus locaux et syndicats de Total se mobilisent. Une manifestation est notamment prévue le 4 février à Dunkerque. En cas de fermeture, Dunkerque Port pourrait perdre, au profit de Calais, sa troisième place dans le classement des ports français (en tonnage car Calais n'est pas considéré comme un port généraliste). Quelle que soit la décision de Total, le GPMD espère qu'après la crise, l'heure de la reprise sonnera en 2010. Le port peut, ainsi, voir ses différents trafics repartir à la hausse, sans oublier l'activité que pourraient générer certains grands projets, comme le terminal méthanier. S'il reçoit toutes les autorisations, le terminal pourrait entrer en service en 2014. Le projet d'EDF porte sur une infrastructure dotée de trois cuves et d'une capacité annuelle de 10 à 13 millions de m3 de gaz naturel liquéfié.

Port de Dunkerque