Vie Portuaire
Dunkerque : le port a traité plus de 50 millions de tonnes en 2017

Fil info

Dunkerque : le port a traité plus de 50 millions de tonnes en 2017

Vie Portuaire

Le trafic annuel 2017 se situe en progression de 3 % par rapport à l'année 2016 à 50,4 MT. Les marchandises diverses. Elles sont globalement en retrait de 9% pour un tonnage de 20,55 MT. Le trafic transmanche réalise une bonne année. Le trafic totalise 16,4 MT, en repli de 10%. Le nombre de camions et remorques est en baisse de 11 % à 612 000 unités de fret. Les passagers sont en repli de 8% pour 2,67 millions de voyageurs et les voitures de tourisme en retrait de 9 % pour 699 000 véhicules.  Les conteneurs terminent l’année avec un nouveau record de 374 000 EVP et une progression de 10%. Néanmoins cette activité a subi au cours de l’année 2017 l’effet conjugué de la tempête Matthew puis celui de l’ouragan Maria dans les Antilles françaises, affectant sévèrement la production de bananes et donc les importations de ces fruits pour le port de Dunkerque. Les marchandises diverses conventionnelles sont en légère diminution de 3% pour un tonnage de 1,15 MT.

Les vracs solides. L’année 2017 a été portée par les pondéreux pour atteindre 24,55 MT, en augmentation de 11%. L’usine dunkerquoise d’ArcelorMittal a fonctionné à plein régime, après les arrêts pour maintenance du haut-fourneau n°2 (HF2) en 2015 puis du haut-fourneau n°4 (HF4) en 2016. Les minerais profitent également de la forte activité de transbordement au Quai à Pondéreux Ouest pour les autres usines sidérurgiques du groupe. Ils réalisent un nouveau record d’activité avec un tonnage de 14,5 MT, en hausse de 24%. Le trafic de charbon a retrouvé un bon niveau d’activité à 6 MT, en progression de 11%. Les céréales présentent des résultats contrastés. Les importations établissent un nouveau record avec plus de 350 000 tonnes et une progression de 31%. Par contre, les exportations, à l’instar de l’ensemble des ports français, subissent la très mauvaise récolte de 2016 et le retard dans les expéditions de la récolte de 2017. Le trafic export se limite à 950 000 tonnes, en repli de 63% par rapport à 2016. Le trafic des « petits » vracs solides est très bien orienté à 2,8 MT pour une hausse de 28%.

Les vracs liquides. Après plusieurs années difficiles depuis la fermeture des raffineries SRD et TOTAL, ils bénéficient de la mise en service du terminal méthanier. Les produits pétroliers retrouvent une croissance de 3% pour un tonnage de 3,4 MT. Le gaz se compose de gaz industriel et de GNL. Le trafic total atteint 1,3 MT, en hausse de 230% par rapport à 2016. Le terminal méthanier a connu sa première année de fonctionnement et a enregistré 866 000 tonnes de GNL. Les autres vracs liquides sont en repli de 26% à 0,4 MT.

Dunkerque se positionne clairement comme le 1er port français au trafic le plus diversifié hors pétrole avec 47 MT.

Communiqué de Dunkerque Port, 15/01/17

 

Port de Dunkerque