Vie Portuaire
Dunkerque : Le trafic 2015 en léger retrait

Actualité

Dunkerque : Le trafic 2015 en léger retrait

Vie Portuaire

Après un redressement en 2014 (+8%), le trafic du port de Dunkerque, malgré la légère hausse enregistrée au premier semestre (+1%), a finalement terminé 2015 en léger recul. Avec 46.6 millions de tonnes, il perd 1% par rapport à l’année précédente. Un résultat que l’on doit en particulier au fléchissement des vracs solides.

Voici les précisions du Grand Port Maritime de Dunkerque :

Les marchandises diverses sont globalement en progression de 15% pour un tonnage de 20.65 millions de tonnes.

Le trafic transmanche réalise un nouveau record d’activité à 16.25 MT, avec une croissance de 17%. Le nombre de camions et remorques est en hausse de 21% à 698.000 unités de fret. Les passagers sont en augmentation de 26% pour 3.19 millions de voyageurs et les voitures de tourisme en progression de 21% pour 814.000 véhicules.

Les conteneurs terminent l’année sur un nouveau record de 317.000 EVP (+2%), pour 3 millions de tonnes (+4%). Les seuls conteneurs pleins augmentent de 17% pour 206.000 EVP car ils profitent de la mise en œuvre d’une ligne maritime plus tournée sur l’import que sur l’export. Bien que le début d’année 2015 ait été impacté par les modifications de service sur l’Asie, ces changements contribuent à la réussite du terminal à conteneurs de Dunkerque dont la compétitivité est aujourd’hui reconnue, renforcée par les travaux du cercle d’évitage entamés cette année.

Les marchandises diverses conventionnelles sont en hausse de 33% pour un tonnage de 1.4 MT.

En vracs solides, l’année 2015 a été plus difficile, suite à deux événements conjoncturels qui sont venus réduire l’activité de 8%, à 21.7 MT. D’une part, l’usine dunkerquoise d’ArcelorMittal a arrêté, pour les besoins d’une maintenance, le haut fourneau n°2 (HF2) durant les 5 derniers mois de l’année et, d’autre part, la tempête de décembre 2014 a entraîné des dégâts sur l’engin de rechargement du Quai à Pondéreux Ouest qui ont nécessité de lourds et longs travaux de réparation. Ainsi, les minerais sont en baisse sensible de 18% par rapport à l’année 2014 avec un trafic de 11.1 MT.

Le trafic de charbon a mieux résisté car la baisse liée à l’arrêt du HF2 a été compensée par la montée en puissance des trafics de pâte à coke à destination de la Lorraine. Le tonnage est stable à 5,1 MT.

Les céréales confirment leur record de campagne céréalière 2014-2015 (3.05 MT) par un nouveau record de trafic en année civile de 3.05 MT, en augmentation de 32%.

Le trafic des « petits » vracs solides est en léger retrait de 7% à 2.5 MT.

Les vracs liquides sont en net recul de 25% à 4.25 MT, suite aux baisses d’activité sur les différents sites.

Plus que jamais, Dunkerque-Port souhaite travailler au développement de ces trafics, la politique tarifaire ambitieuse en la matière en témoigne.

INVESTISSEMENTS

L’année 2015 a été marquée par l’adoption définitive par le Conseil de Surveillance de son Projet Stratégique, qui prévoit de réaliser sur la période 2014-2018 un programme d’investissements à hauteur de 242M€.

Le programme d’investissements s’est élevé à 37 M€ en 2015, en progression par rapport à 2014.

Le programme d’investissements pour 2016 sera encore en progression à 47 M€ et marque la volonté du Port de poursuivre une politique active de développement et d’adaptation de ses infrastructures, conformément aux orientations défi nies dans son projet stratégique.

En particulier, 2016 verra la mise en service du réaménagement du terminal Transmanche, renforçant fortement la qualité de service du lien vers l’Angleterre, ainsi que du projet d’amélioration des accès nautiques du Port Ouest qui permettra d’accueillir dans des conditions optimales de sécurité les grands navires au Quai à Pondéreux Ouest et au Terminal à conteneurs.

Bilan 2015

Les principaux investissements réalisés ou lancés en 2015 sont :

- L’achèvement des mesures compensatoires environnementales du Terminal Méthanier.

- La poursuite des études nécessaires à l’engagement des opérations de développement du Port Ouest.

- L'amélioration des accès nautiques par l’élargissement du cercle d’évitage et du chenal d’accès au bassin de l’Atlantique.

- Les études de l'optimisation du terminal à conteneurs par la réalisation d’un prolongement du quai de Flandre.

- Le poste d’inspection frontalier.

- L’amélioration des accès routiers au Port Ouest.

- La rénovation de l’écluse Watier.

- La mise en sécurité du pont routier de l’écluse De Gaulle

- La rénovation des infrastructures de la Réparation Navale

- La poursuite des travaux de rénovation du bâtiment et des accès au siège de Dunkerque-Port.

En 2015, le port a par ailleurs poursuivi, suite à un appel à manifestation d’intérêt remporté en 2014 par un groupement constitué de Dunkerque LNG, Exmar et Air Liquide, les études nécessaires au développement d’une chaîne d’avitaillement en GNL pour les navires et le transport terrestre.

Pour financer ces investissements d’un montant de 37 M€, Dunkerque-Port a bénéficié du soutien à hauteur de 4.2 M€ de ses partenaires, dont l’État (1.4 M€), l’Union Européenne (0.8 M€), la Région Nord – Pas de Calais (0.5 M€), la Communauté Urbaine de Dunkerque (0,8 M€), l’Agence de l’Eau (0.1 M€) et Dunkerque LNG dans le cadre de la convention de portage (0.6 M€).

Perspectives 2016

Le budget d’investissement 2016, approuvé par le Conseil de Surveillance le 27 novembre 2015, s’élève à 47 M€, en hausse de 27% par rapport à 2015.

L’année 2016 sera principalement consacrée à la poursuite de la mise en œuvre des grands projets de développement du Port Ouest :

- L’amélioration des accès nautiques au Port Ouest (fin des travaux) et la réalisation du port en service

- Le démarrage des travaux d’extension du quai de Flandres (Terminal à conteneurs)

- Le démarrage des travaux d’aménagement de la zone Dunkerque Logistique International Sud

- La mise en service de DFDS

Enfin, Dunkerque-Port poursuit son effort de maintien en conditions opérationnelles de son patrimoine, avec un programme de gros entretien sur ses ouvrages (quais, écluses, ouvrages fluviaux et la mise aux normes du bâti) ainsi que la poursuite des opérations de valorisation des sédiments de dragage non immergeables. Les accès ferroviaires au port Central et en particulier au terminal céréalier feront l’objet de travaux d’amélioration pour accompagner la forte croissance de ses préacheminements ferroviaires.

Pour mettre en œuvre ce programme d’investissements, Dunkerque-Port s’appuiera, cette année encore sur le soutien de ses partenaires, en particulier l’État et la Région Nord – Pas de Calais dans le cadre du Contrat de Plan État-Région 2015 - 2020, l’Union Européenne dans le cadre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe, la Communauté Urbaine de Dunkerque dans le cadre de la convention CUD-Port. 

Port de Dunkerque