Vie Portuaire
Dunkerque : Le travail reprend à la raffinerie Total

Actualité

Dunkerque : Le travail reprend à la raffinerie Total

Vie Portuaire

Après six mois de conflit avec la direction de Total, qui souhaite cesser les activités de raffinage à Dunkerque, le travail a repris le 19 juillet sur le site des Flandres. Le 30 juin, la Cour d'appel de Douai avait ordonné le redémarrage des activités de raffinage sous 15 jours, décision motivée par un problème de procédure. La justice a, en effet, considéré que les salariés ont été mal informés par la direction. Total s'est donc mis en conformité avec la décision de justice, mais a formé début juillet un pourvoi en Cassation contre le jugement de la Cour d'appel de Douai. Dans le même temps, le tribunal de grande instance de Nanterre a également été saisi par le groupe pétrolier.
En attendant de nouvelles décisions de justice, la raffinerie des Flandres retrouve donc de l'activité. Mais, selon les syndicats, pas à proprement parler dans le raffinage. Après six mois d'arrêt, des opérations de dégazage ont été lancée en vue de remettre le site aux normes de sécurité.
En mars dernier, Total avait détaillé son plan de reconversion de la raffinerie, appelée à être fermée dans le cadre d'un plan de réduction des capacités (considérées comme trop importantes en Europe). Total s'est engagé à ne procéder à aucun licenciement pour l'ensemble des 370 salariés de la raffinerie, qui serait reconvertie en dépôt pétrolier. En parallèle, un centre de formation aux métiers du raffinage et un centre d'assistance technique aux opérations de raffinage seraient créés. Cela permettrait de maintenir sur le site 240 postes.

Port de Dunkerque Total | Actualité maritime du groupe énergétique français