Vie Portuaire
Dunkerque : trafic global en recul mais record pour les conteneurs

Actualité

Dunkerque : trafic global en recul mais record pour les conteneurs

Vie Portuaire

Un bilan contrasté pour le port nordiste en 2013. Si le trafic cumulé de l’année est en recul de 8.5% à 43.6 millions de tonnes, en raison de la baisse des exportations de charbon vers le Royaume-Uni, il a également vu une très belle progression du conteneur (+12% par rapport à 2012).

 

 

Le gros impact de la fermeture de la centrale thermique de Kingsnorth

 

 

Au niveau des vracs solides, l’année affiche un retrait de 11%, à 21.6 millions de tonnes. Le charbon est globalement en baisse de 34 % pour un tonnage de 5.35  millions de tonnes, principalement en raison de la fermeture de la centrale thermique E.oN de Kingsnorth qui ampute le trafic de 3,85 millions de tonnes. A périmètre constant, les flux de charbon seraient en progression de 25 %. Après un début d’année difficile marqué par la remise en route progressive du HF 2 chez ArcelorMittal et par un niveau de stock élevé, les minerais se sont redressés à partir du second trimestre. Le trafic est similaire à celui enregistré en 2012, soit 12 millions de tonnes. Les sorties de céréales profitent de la bonne orientation du marché d’exportation français pour réaliser de bons chiffres depuis le début de campagne 2013-2014. Le trafic 2013 s’élève à 1.55 million de tonnes, en augmentation de 47 % par rapport à l’an passé, dont près de 1.1 million de tonnes pour le seul second semestre. Sans l’impact du trafic de Kingsnorth, l’activité vrac solide serait en hausse de 5 %.

 

 

Une performance record des conteneurs et une année conforme aux attentes pour le roulier

 

 

Le roulier transmanche se compare à l’année 2012 qui avait connu, sur les rotations avec Douvres, le renfort d’un quatrième navire (le Norman Spirit) sur la période du 1er janvier à la mi-février 2012 suite au blocage des installations du port de Calais. Le service étant revenu à sa configuration normale de trois navires, le trafic est logiquement en baisse (- 6 % en tonnage à 12.3 millions de tonnes) mais reste conforme aux attentes.Le nombre d’unités de fret est jugé satisfaisant avec un total de 540.000 unités (500.000 camions et remorques). Quant au nombre de passagers, il recule de 8 % à plus de 2.3 millions de voyageurs et chauffeurs.

Les conteneurs totalisent 292.000 EVP à la fin du mois de décembre, en progrès de 12 %. Les conteneurs pleins affichent une hausse de 13 % à 165.000 
EVP. 

 

 

Les vracs liquides subissent l’arrêt de l’usine de diester

 

 

Les produits raffinés sont en diminution de 7 % pour un tonnage de 5.2 millions de tonnes. Les autres vracs liquides sont en repli de 29 % pour un tonnage de 0.9 million de tonnes.L’essentiel de la baisse s’explique par la fermeture d’une usine de production de diester située dans la périphérie dunkerquoise,qui a impacté l’activité du port de plus de 250.000 tonnes. Les vracs liquides sont globalement en baisse de 11 % avec 6.1 millions de tonnes.

 

 

Un beau renforcement des escales de lignes conteneurisées

 

 

L’analyse du trafic à partir du nombre d’escales fait apparaître une hausse du nombre d’escales de porte-conteneurs de 13 %, grâce à l’ouverture de nouvelles lignes (682 escales contre 602 en 2012). Les escales de navires rouliers transmanche ont très logiquement baissé de 4 % avec 3884 escales contre 4037 en 2012. Les escales de navires de vracs solides baissent de 25 % (747 escales contre 999 en 2012). Elles sont affectées par la fermeture de la centrale thermique de Kingsnorth qui a fait perdre 60 % du nombre d’escales de navires charbonniers (122 escales contre 308 en 2012), notamment de nombreux petits navires au rechargement. Les céréales sont dynamiques et le nombre d’escales s’accroît de 20% (65 escales contre 54 en 2012). Les vracs liquides subissent l’augmentation de la taille moyenne des navires et la fermeture de Diester Industrie pour apparaître en retrait de 20 % (649 escales contre 815 en 2012).

Port de Dunkerque | Toute l'actualité de la capitainerie