Marine Marchande

Fil info

Dunkerque : Un minéralier dérouté suite à un contre-sens dans le DST

Marine Marchande

L’ÉTAT VERBALISE ET RETIENT A QUAI UN NAVIRE SOUS-NORMES A LA SUITE D'UNE NAVIGATION A CONTRE-SENS DANS LE DST DU PAS DE CALAIS

Mardi 24 janvier 2017, à 22h42, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Gris-Nez détecte un navire de commerce effectuant une route erratique, puis une route à contre-sens dans la voie montante du dispositif de séparation du trafic (DST) du Pas-de-Calais. L’Ormi, minéralier de 151 mètres, battant pavillon Panama et faisant route vers Dunkerque, demeure injoignable malgré les nombreuses tentatives de contact par tous les moyens à la disposition du CROSS. Il avait déjà omis de de se signaler aux autorités britanniques dans la voie descendante du DST et n’avait pas répondu aux appels du Coastguard Operations Center (CGOC) de Douvres. Après avoir réussi à établir un contact radio, le CROSS déroute le trafic maritime de la trajectoire du contrevenant et diffuse des bulletins de sécurité à l’attention des usagers du détroit.

Représentant un danger avéré pour la navigation dans cette zone de trafic très dense, le CROSS Gris-Nez lui dresse un procès-verbal pour infractions au règlement international pour prévenir les abordages en mer (défaut de veille réglementaire et navigation à contresens) et les garde-côtes de Douvres un second pour défaut de signalement obligatoire à l’entrée du détroit. Le navire a ensuite été dérouté sur Dunkerque.

Compte-tenu du comportement de l’Ormi et de ses manquements graves aux règles de navigation, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a fait procéder à des contrôles de plusieurs niveaux sur le navire, à son arrivée à quai. 

Le Centre de sécurité des navires (CSN) de Dunkerque a conduit une inspection au titre du Mémorandum de Paris, destiné à lutter contre les navires sous-normes. Cette inspection a permis de relever de nombreuses déficiences, au regard des normes de sécurité, de prévention des pollutions et d'organisation du travail, ainsi que de très mauvaises conditions d'habitabilité du navire, correspondant aux caractéristiques d’un navire sous-normes. Dans ce cadre, le CSN de Dunkerque a prononcé la détention à quai de l’Ormi le 26 janvier 2017.

Par ailleurs, un contrôle douanier a été opéré par l’équipage du patrouilleur des douanes Jacques Oudart Fourmentin, de Boulogne-sur-Mer, de même qu’un contrôle a été réalisé par les gendarmes maritimes du Peloton de sûreté maritime et portuaire (PSMP) de Dunkerque, dans le cadre de l’International Ship and Port Facility Security (ISPS).

Communiqué de la préfecture maritime de la Manche mer du Nord, 31/01/2017