Nautisme
E. Leclerc - Bouygues Telecom : Chantier d'hiver validé

Actualité

E. Leclerc - Bouygues Telecom : Chantier d'hiver validé

Nautisme

A première vue, Corentin Douguet pourrait être déçu par son résultat sur la Transmanche qui s'est déroulée le week end dernier au départ de l'Aber-Wrac'h. A cause des mauvaises conditions météo le parcours de la Transmanche a été réduit à 90 milles et c'est au large de Ouessant que les navigateurs ont viré pour regagner l'Aber-Wrach. En se classant 5ème, le skipper de E. Leclerc - Bouygues Telecom a pu néanmoins constater que son Figaro Bénéteau 2 allait vite et bien : « En fait, j'ai fait une petite erreur de passage de marque dès le départ et je me suis pris tout de suite deux milles dans la vue. Comme il n'y a eu aucune possibilité d'optionner tout au long du parcours, c'était une vraie course de vitesse et je ne suis pas mécontent d'avoir, d'une part, recollé au peloton, et, d'autre part d'être arrivé juste derrière Nicolas Troussel. Après la course de Concarneau, celle-ci permet de me conforter dans le fait que j'ai un bateau rapide. C'est important pour l'avenir. Quand je sentirai un déficit de vitesse, je saurai que ça ne vient pas du bateau. Que c'est dû à un mauvais réglage de ma part ou à des algues dans la quille, bref, je ne serai pas défaitiste, je chercherai d'où vient l'erreur jusqu'à ce que je la trouve. Concernant ma bourde au départ, j'étais tellement frustré que là aussi, c'est finalement bénéfique, ça ne m'était jamais arrivé et je suis à peu près sûr que ça ne m'arrivera plus. » Corentin ou l'art de « positiver ». Le skipper de E. Leclerc - Bouygues Telecom travaille également à la création d'une petite cellule météo en vue de La Solitaire. «Benoît Petit va me rejoindre pour préparer la course, nous affinons notre collaboration actuellement. C'est un bonus certain d'avoir à ses côtés un champion du monde de 470 qui, de surcroît, connaît les spécificités de cette course et de ce bateau ».