Construction Navale
Eaux de ballast : Bio-UV a racheté l'ex-filiale de Suez Triogen

Actualité

Eaux de ballast : Bio-UV a racheté l'ex-filiale de Suez Triogen

Construction Navale

Le groupe Bio UV, fondé près de Montpellier en 2000 par Benoît Gillmann, est spécialisé dans le traitement de l'eau par rayons UV et a vu une belle croissance de son activité dans le domaine du traitement des eaux de ballast. La société a réalisé une première opération de croissance externe à l'automne dernier en rachetant Triogen, une filiale du groupe Suez basée au Royaume-Uni. Une opération de 6.3 millions de livres, financée grâce à de l'endettement, de l'autofinancement et aux actionnaires de Bio UV ayant contracté des obligations convertibles. Triogen dispose d'une unité de production de traitement des eaux en Ecosse, où travaillent 35 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros.

« Cet acquisition nous permet de disposer d'une technologie complémentaire à la nôtre, puisque Triogen réalise 70% de ses installations avec des traitements à l'ozone. Elle nous offre également l'ouverture de nouveaux marchés, l'Asie où Triogen a une très belle activité, le Royaume-Uni et aussi la Norvège avec les fermes aquacoles que nous considérons comme un axe de développement stratégique à très gros potentiel », précise Laurent-Emmanuel Migeon, directeur général délégué de Bio UV. Suez, ancien propriétaire de Triogen, s'est également engagé à rester un client à hauteur de 20-25% de l'activité de Triogen. 

« Triogen va aussi nous permettre de bien équilibrer notre activité entre le secteur terrestre, là où Bio UV a commencé son activité, et le secteur naval, qui a connu une très forte croissance ces dernières années à la faveur de l'entrée en vigueur de la convention internationale sur le traitement des eaux de ballast ».

- Voir notre reportage complet chez Bio UV