Défense
EDA-R : La marine française dresse un premier bilan positif

Actualités

EDA-R : La marine française dresse un premier bilan positif

Défense

Le 29 juin, cela fera deux ans que le premier engin de débarquement amphibie rapide (EDA-R ou EDAR) est arrivé à Toulon. Un outil complètement nouveau et un concept novateur qui ont permis, selon la Marine nationale, « une évolution tactique certaine dans le domaine de la projection de force ». Conçu par le groupe français CNIM, qui avait réalisé sur fonds propres un prototype afin de démontrer les capacités de son concept L-CAT (Landing Catamaran) et convaincre des marines d’adopter ce design, le nouvel engin complète avantageusement les anciens chalands de débarquement mis en œuvre par les bâtiments de projection et de commandement (BPC).

 

 

EDA-R deployé depuis le BPC Dixmude (© MARINE NATIONALE)

EDA-R deployé depuis le BPC Dixmude (© MARINE NATIONALE)

 

EDA-R dans le radier d'un BPC (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

EDA-R dans le radier d'un BPC (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

L’EDA-R mesure 30 mètres de long pour 12 mètres

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française CNIM | Toute l'actualité navale du groupe français