Défense
EDAS : la construction des nouveaux chalands de la marine française progresse
ABONNÉS

Actualité

EDAS : la construction des nouveaux chalands de la marine française progresse

Défense

Débutée il y a un peu plus d’un an au chantier Socarenam de Saint-Malo, la construction des deux premiers engins de débarquement amphibie standards (EDAS) de la Marine nationale entre dans sa phase finale. Ces bateaux devraient être mis à l’eau au mois de décembre.

 

(

(© CNIM)

(

(© CNIM)

(

(© CNIM)

(

(© CNIM)

 

Pour mémoire, le programme EDAS, d’un montant de 65 millions d’euros, a été notifié par la Direction Générale de l’Armement (DGA) début 2019. Il est industriellement porté par CNIM, qui a conçu ces engins en collaboration avec Mauric, et Socarenam qui réalisera l’ensemble de ces bateaux sur son site malouin, par ailleurs engagé dans la construction des six nouveaux patrouilleurs d'outre-mer (POM). S’y ajoute la société bretonne CNN MCO (Engie Solutions), qui assurera la maintenance des EDAS durant cinq ans après leur mise en service.

Le programme vise la construction de 14 nouveaux engins destinés à remplacer les actuels chalands de transport de matériel (CTM), dont il ne reste plus que 12 exemplaires opérationnels (mis en service entre 1982 et 1992). Les EDAS complèteront les quatre récents engins de débarquement amphibie rapides (EDAR) livrés par CNIM et Socarenam entre 2012 et 2013.

 

CTM et au second plan un EDAR (

CTM et au second plan un EDAR (© VINCENT GROIZELEAU)

CTM dans le radier d'un PHA (

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française CNIM | Toute l'actualité navale du groupe français Socarenam | Toute l'actualité du chantier naval