Construction Navale
Efinor Sea Cleaner livre un Waste Cleaner 83 au port d’Anvers

Actualité

Efinor Sea Cleaner livre un Waste Cleaner 83 au port d’Anvers

Construction Navale

Efinor Sea Cleaner continue de livrer des bateaux dépollueurs à travers le monde. Dernier exemple en date, un Waste Cleaner 83 a été réceptionné par le port d’Anvers, en Belgique. Il s’agit du onzième navire collectant des déchets flottants solides et liquides livré depuis la reprise fin 2018 de l’ancienne société bretonne Ecocéane, créée en 2004. Soit quatre Multi Cleaner 128, deux Multi Cleaner 100, trois Waste Cleaner 83 et deux Waste Cleaner 66.

 

Un Waste Cleaner 83. 

Un Waste Cleaner 83. (© EFINOR SEA CLEANER)

 

Vendus partout dans le monde

Et d’autres doivent suivre prochainement, avec notamment trois Multi Cleaner 128 (13.5 mètres de long, pour une utilisation sur les côtes et dans les grands ports, ce modèle est principalement dédié à la lutte contre les marées noires) pour le Canal de Suez qui seront livrés au deuxième trimestre. Ils doivent permettre à l’autorité du canal de respecter les normes environnementales de dépollution des eaux. Par ailleurs, un deuxième Multi Cleaner 100 (9.4 mètres de long, conçu pour ramasser les macros-déchets dans les ports) est arrivé il y a peu au port de Keelung, à Taïwan.

 

Multi Cleaner 128. 

Multi Cleaner 128. (© EFINOR SEA CLEANER)

Multi Cleaner 128. 

Multi Cleaner 128. (© EFINOR SEA CLEANER)

 

En tout, ce sont 120 de ces navires dépollueurs qui sont en service à travers le monde, dans des pays aussi variés que l’Egypte, Taïwan, l’Algérie, la Chine, le Congo, le Bénin ou encore le Qatar, l’Italie et la Belgique. Ce sont principalement des Multi Cleaner (bateaux pensés pour lutter contre les marées noires) et des Waste Cleaner (plus petits, ils mesurent de 6 à 9 mètres, sont transportables avec une remorque et adaptés à la dépollution portuaire).

Des plus gros

Une gamme de navires plus grands, les Spill Cleaner (de 20 à 65 mètres) a aussi été développée. Mais, pour le moment, seul un Spill Cleaner SC250, une unité de 25 mètres capable d’aspirer 13.000 m3 par heure et de contenir 120 m3 de déchets liquides et 34 tonnes de déchets solides, a été vendue à la marine taiwanaise il y a quelques années. Adapté à une navigation hauturière, il doit permettre de récupérer les hydrocarbures même par mauvais temps.

 

(© EFINOR SEA CLEANER)

(© EFINOR SEA CLEANER)

 

R&D

Par ailleurs, Efinor Sea Cleaner étudie depuis quelques années des motorisations plus respectueuses de l’environnement et sans émissions de dioxyde de carbone. Un premier Waste Cleaner 66E, version électrique du Waste Cleaner 66, long de 6 mètres, avec 8 heures d’autonomie, grâce à un pack batterie de 40 kWh, a été développé en 2019. Efinor SeaCleaner promet un rendement supérieur car la puissance nécessaire au fonctionnement des moteurs est fortement diminuée, permettant à ce bateau d’être rentable dès 3 ans et demi. Un plus gros modèle est en cours de développement.

Enfin, les chantiers travaillent avec « l’Ademe et des organismes de recherche français et internationaux afin de développer un navire spécialisé à la collecte des algues Sargasses avant qu’elles ne touchent nos côtes ». L’idée est de « favoriser les possibilités de valorisation en aval (sans sable) mais également pour éviter tous risques de contamination humaine par les gaz toxiques émis lors des décompositions ».

Pour rappel, Efinor dispose de deux chantiers naval, à Paimpol (dédié aux navires de dépollution) et à Cherbourg (spécialisé dans les navires de transport de passagers). La construction est répartie selon les charges des chantiers. Les plus gros bateaux dépollueurs peuvent en particulier être construits à Cherbourg. Ce sont 22 personnes qui travaillent à Efinor Sea Cleaner, dont la moitié directement à la fabrication et le reste se répartissant entre architectes et ingénieurs navals, force commerciale, personnel administratif, directions technique et opérationnelle.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.