Offshore
Eidesvik et CGG : Deux entités pour posséder et gérer la flotte sismique

Actualité

Eidesvik et CGG : Deux entités pour posséder et gérer la flotte sismique

Offshore

Fin mars, le groupe français CGG annonçait la création d’une société commune avec l’armement norvégien Eidesvik pour la gestion de sa flotte sismique, dont une partie battait pavillon français jusqu’en 2016 et était co-gérée par LDA.

Des précisions sur cette entité ont été données par Eidesvik à l’occasion de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre. Il s’agit d’une holding, dans laquelle CGG et Eidesvik possèdent des parts égales, qui couvrira deux entités. La première d’entre elles possède les deux navires X-Bow Oceanic Vega et Oceanic Sirius, auparavant déjà co-propriété de CGG et d’Eidesvik. La seconde a la propriété des Geo Coral, Geo Carribean, Geo Celtic, CGG Alizé et Oceanic Challenger. Tous ces navires étaient auparavant propriété du seul groupe CGG.

Ces deux entités sont financièrement séparées et aucune garantie ne peut être établie entre elles ou avec les propriétaires.

Le contrat d’affrètement de CGG à cette nouvelle société des Oceanic Vega et Sirius a été étendu jusqu’en mars 2027, « à un taux d’affrètement réduit ». Les navires de la deuxième entité vont progressivement être affrétés, au fur et à mesure de la fin des contrats des navires en opération et qui ne sont pas en propriété. Après le Geo Coral remis en opération au printemps, ce sera au tour des Geo Caribbean et Geo Celtic en 2018 et 2019. Le sort des CGG Alizé et Oceanic Challenger, plus âgés et potentiellement candidats à la vente, n’est pas précisé. 

 

CGG | Actualité du groupe de Géosciences