Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Elbe Princesse : Un nouveau navire fluvial réalisé à Saint-Nazaire

Construction Navale
Croisières et Voyages

Après le Loire Princesse, dont la mise à flot va intervenir prochainement en vue d'une mise en service en avril 2015, ce sera au tour de l’Elbe Princesse d’être réalisé à Saint-Nazaire. Ce nouveau navire de croisière fluviale, destiné à l’armateur alsacien CroisiEurope, sera mis en service en avril 2016 et naviguera de Berlin à Prague.

« Grâce à sa dimension, ce nouveau navire accostera au cœur des villes à deux pas des centres historiques, ce qui en fait un atout de taille. Il permettra la visite de sites incontournables tel que Berlin, capitale emblématique, Potsdam et le parc de Sans Souci, Wittenberg, ville de Luther, Meissen et sa porcelaine, Dresde, la Florence de l’Elbe, Elbsansteingebirge, merveilles naturelles et architecturales, Litomerice, le charme d’un lieu rempli d’histoire et Prague, la mythique ville dorée », explique CroisiEurope.

 

Le futur Elbe Princesse (© SDI)

Le futur Elbe Princesse (© SDI)

 

Long de 95 mètres pour une largeur de 10.5 mètres, il disposera de 40 cabines et sera doté à l’arrière d’une roue à aube, permettant une navigation toute l’année dans les eaux les plus basses de l’Elbe, ce que ne peuvent faire les bateaux dotés d’une propulsion classique. Une technologie remise au goût du jour pour le Loire Princesse (88.8 mètres de long pour 15.3 mètres de large et 48 cabines), qui sera doté du même concept mais avec une roue de chaque côté de la partie centrale.

Sur deux ponts, le nouveau navire de CroisiEurope sera équipé d’un restaurant panoramique capable d’accueillir l’ensemble de ses 80 passagers sur un service unique. Il y aura également à bord un salon bar avec piste de danse et un grand pont extérieur agrémenté de nombreuses chaises longues.

 

Le futur Elbe Princesse (© SDI)

Le futur Elbe Princesse (© SDI)

 

Comme le Loire Princesse (voir notre article détaillé sur ce navire), l’Elbe Princesse a été dessiné par le cabinet d’architecture nantais Stirling Design International. Sa construction est confiée au groupement d’entreprises Neopolia, qui doit également réaliser une troisième unité pour CroisiEurope. Il s’agira peut-être d’une unité fluviomaritime dérivée du Belle de l’Adriatique, navire de 110 mètres de long et 100 cabines en service depuis 2007. 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France) Croisières fluviales