Divers

Fil info

Elisabeth Borne reçoit le rapport sénatorial sur le SNSM et confirme la hausse de subvention de l'Etat

Divers

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a reçu le rapport de la mission commune d‘information sur le sauvetage en mer et la sécurité maritime, menée par Corinne Féret, Sénatrice du Calvados, présidente de la mission, et Didier Mandelli, Sénateur de la Vendée, rapporteur.

Cette mission avait été créée par le Sénat à la suite de l’événement tragique survenu le 7 juin dernier aux Sables-d’Olonne, qui avait coûté la vie à 3 sauveteurs. La mission rappelle notamment l’importance du modèle de bénévolat de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

La SNSM est au cœur du dispositif de sauvetage en mer national, et suscite un très grand attachement de la part de l’Etat, des collectivités et de tous les Français. La SNSM incarne un modèle bénévole de sauvetage reposant sur une double solidarité : celle des sauveteurs bénévoles et celle des donateurs. Chaque année, elle réalise près de la moitié des opérations de sauvetage sur le littoral de l’Hexagone et d’outre-mer.

L’ensemble des trente propositions du rapport sénatorial fait l’objet d’un examen par les services du ministère de la Transition écologique et solidaire, que ce soit en matière d’engagement bénévole, de financement ou de gouvernance de l’association.

La ministre souhaite réaffirmer l’engagement constant de l’Etat en faveur de la SNSM et la poursuite des travaux pour renforcer la pérennité et le modèle de l’association.

Dès 2018, et conformément à l’engagement du Président de la République, l’Etat avait porté sa subvention à 6 millions d’euros par an, soit près du double du montant versé en moyenne les années précédentes. Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020, l’Etat s’est engagé à aller plus loin en augmentant sa subvention de 4,5 millions d’euros supplémentaires, portant ainsi la subvention annuelle à 10,5 millions d’euros. Cela représente un niveau inédit de soutien financier de l’Etat à la SNSM.

Le Gouvernement est également attaché à la singularité du modèle de la SNSM, qui repose sur l’engagement bénévole et les dons. A ce titre, la ministre organisera une table ronde sur le devenir de la SNSM, qui rassemblera toutes les parties intéressées le 7 novembre, afin de consolider ce modèle incarné par l’association. Elle réunira des élus, des associations représentatives des usagers de la mer, des mécènes, les services de l’État et les représentants de la SNSM, avec l’ambition de partager leurs réflexions, notamment sur le modèle économique de l’association et sur les modalités de l’engagement bénévole.

Communiqué du ministère de la Transition écoologique et solidaire, 30/10/19