Marine Marchande
Embarquement à bord du ferry GNL Megastar

Reportage

Embarquement à bord du ferry GNL Megastar

Marine Marchande

En mer Baltique, le gaz naturel liquéfié est désormais considéré comme le carburant du futur, particulièrement par les compagnies de transport de passagers. Cependant, et malgré l’adoption de la limite de O.1% d’émission de soufre dans les zones SECA, son développement a été ralenti par le choix des armements de se tourner vers l’utilisation de scrubbers ou de diesel marine. Le voyage inaugural du ferry au GNL Megastar de la compagnie Tallink, le 29 janvier dernier entre Helsinki et Tallin, a donc suscité une attention toute particulière.

 

(© TALLINK)

(© TALLINK)

L'une des routes les plus fréquentées au monde

Avec ses 212 mètres de long et ses 49.200 GT de jauge, le Megastar est l’un des plus grands ferries rapides au monde. Classé Ice 1A, il a été spécialement conçu pour sa rotation de 2 heures entre les capitales finlandaise et estonienne qu’il effectue à une vitesse de 27 noeuds. Cette route est actuellement la deuxième ligne de ferries la plus fréquentée au monde avec 8 millions de passagers, 1.25 million de voitures et 200.000 unités de fret par an. Ces chiffres sont d’ailleurs toujours en progression. Le Megastar est sorti des chantiers de Meyer Turku, qui avaient déjà livré le premier grand ferry GNL au monde, le Viking Grace, en 2012. Celui-ci effectue actuellement des rotations deux fois par jour entre Turku et Stockholm. La bonne maîtrise de la propulsion GNL a d’ailleurs été l'une des raisons principales du rachat du chantier finlandais par le groupe allemand Meyer Werft. Son carnet de commandes comporte actuellement six paquebots motorisés au GNL pour les compagnies Costa Crociere, Carnival Cruise Lines et Royal Caribbean International.

 

Lors de sa construction au chantier Meyer Turku (© TALLINK)

Lors de sa construction au chantier Meyer Turku (© TALLINK)

Une consommation équivalente à celle du diesel

La puissance totale installée sur le Megastar est de 45.600 kW, fournie par cinq moteurs dual fuel Wärtsilä (trois 12V50DF et deux 6L50DF). Le ferry affiche donc 13% de capacité propulsive de plus que le Star, avec qui il partage la route et qui n’a pourtant que 36.200 GT de jauge et une capacité inférieure de 300 passagers et de 300 voitures. Le GNL de propulsion est fourni par Eesti Gas, qui amène des camions depuis le

Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur