Marine Marchande
Emissions de CO2 : passe d’armes entre l’ONG Transport & Environment et MSC

Actualité

Emissions de CO2 : passe d’armes entre l’ONG Transport & Environment et MSC

Marine Marchande

Le communiqué n’a pas ravi MSC. L’armateur a fait son entrée en septième position dans le classement des dix plus gros émetteurs de carbone établi par l’ONG Transport & Environment, avec 10.72 Mt émises. Il y cotoie six centrales à charbon allemandes, deux polonaises et la compagnie aérienne Ryanair. C’est la première fois qu’une compagnie maritime faisait son entrée dans ce classement tombé alors que la commission environnement du Parlement européen s’apprêtait à confirmer l’inclusion du transport maritime dans le système d’échange de quotas d’émission de l’UE (SEQE).

Numéro 2 mondial du transport maritime conteneurisé, avec 560 navires en flotte, et propriétaire d'une division croisière en quatrième position sur ce marché (17 paquebots en service), MSC n’a pas manqué de répliquer, dénonçant une « interprétation incorrecte et trompeuse des données » sur ses émissions. L’armateur a rétorqué que « le ratio des émissions de CO2 par tonne de fret transporté par MSC est parmi le plus bas de l’industrie » et qu’il « investit massivement dans sa flotte et la technologie à faible émission de carbone pour soutenir la décarbonisation du secteur du transport maritime ». MSC estime que l’ONG n’aurait dû retenir que les émissions effectivement émises dans l’UE (40 à 45% du total), les chiffres présentés reflétant l’ensemble de ses émissions à travers le monde.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.