Marine Marchande
Emissions de soufre : les navires inspectés à Singapour étaient dans les clous

Actualité

Emissions de soufre : les navires inspectés à Singapour étaient dans les clous

Marine Marchande

A en croire l’autorité du port de Singapour (MPA), les armateurs ont largement joué le jeu pour le passage du Sulfur Cap. En effet, 96% des navires contrôlés pendant le premier trimestre escalant dans le port asiatique s’étaient mis en conformité avec la nouvelle réglementation. A noter que ce chiffre exclut les navires utilisant des scrubbers en boucle ouverte, interdits à Singapour, qui changent de carburant à leur arrivée dans le port.

En tout, la MPA a mené 326 inspections (Port state control, PSC, et Flag state control, FSC) sur des navires depuis le 1er janvier, date à laquelle la nouvelle norme de l’OMI pour l’abaissement des émissions d’oxydes de soufre (SOx) est entrée en vigueur. Parmi eux, douze utilisaient du carburant dépassant légèrement la limite autorisée (0,5%). Ce qui s’expliquerait par des résidus de carburants plus sulfurés utilisés auparavant et se trouvant dans les cuves ou la tuyauterie. Dans ce cas, le port a prévenu les armateurs ou administration du pavillon de la non-conformité du navire. Au final, seuls deux navires n’utilisaient pas un carburant conforme. Ils ont été retenus et n’ont pu partir qu’une fois le carburant changé.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.