Marine Marchande
Emmanuel de Oliveira : quel avenir pour la SNSM ?

Actualité

Emmanuel de Oliveira : quel avenir pour la SNSM ?

Marine Marchande

Alors que la journée des sauveteurs en mer s'est déroulée dimanche 28 juin, Emmanuel de Oliveira, à la tête de la SNSM depuis septembre, confie avoir « eu besoin de ressouder la famille » après le drame des Sables d’Olonne et faire des 8 500 bénévoles de l’association sa « priorité ». Il y a un an, « la SNSM avait été très secouée après le drame des Sables et j’ai eu besoin de ressouder la famille », explique-t-il dans un entretien à l’AFP, disant avoir entamé une démarche pour fixer les orientations de l’association pour les dix ans à venir. « En recentrant les sauveteurs sur la finalité, sur le sens (de leur mission), je les remotive aussi », explique l’ancien préfet maritime.

Le drame des Sables-d’Olonne

La SNSM est la seule organisation agréée dédiée au sauvetage en mer en France. Trois sauveteurs avaient péri le 7 juin 2019 au large du port vendéen des Sables-d’Olonne après le chavirage de leur vedette, sortie en pleine tempête pour secourir un bateau de pêche. Le drame

SNSM | Toute l'actualité de la société nationale de sauvetage en mer