Marine Marchande
Emploi : Les métiers chez CMA CGM

Actualité

Emploi : Les métiers chez CMA CGM

Marine Marchande

Malgré les difficultés liées aux conséquences de la crise, le groupe maritime français continue, régulièrement, de recruter des navigants pour armer ses navires. Numéro 3 mondial du transport maritime conteneurisé, CMA CGM, au travers de sa filiale CMA Ships, gère une flotte de 110 porte-conteneurs, soit 3500 marins.
Ce petit dossier a pour but de détailler les différents métiers qu'offre l'armement.

LES DIFFERENTS METIERS A BORD

Un navire fonctionne suivant un système hiérarchisé simple, chaque personne remplissant un rôle très précis et conventionnel suivant un emploi du temps régi par un système de quarts (service pont), ou en heures ouvrables (service machine). Le fonctionnement se divise en deux grands services : le Pont et la Machine

Capitaine en passerelle (© THIERRY DOSOGNE )
Capitaine en passerelle (© THIERRY DOSOGNE )

Le service Pont

Le Commandant est le responsable du navire, de la navigation : Il est l'interlocuteur unique et incontournable avec tous les services à terre : Compagnie, agents, autorités.

Il est assisté par le Second Capitaine, son bras droit, responsable notamment des opérations de chargement/déchargement et de la sécurité à bord, et qui organise également le travail sur le pont.

Les autres officiers Pont : les Deuxième Lieutenant et Troisième Lieutenant sont des officiers de quart passerelle, l'un en charge plus particulièrement de la navigation et l'autre de la sécurité.

L'équipe Pont est également constituée :

- d'un Maitre d'Equipage (Bosco) : dirige l'équipe pont, les matelots et assure la maintenance du pont.

- d'Ouvriers Pont : aux ordres du Second Capitaine et du Bosco pour l'entretien du pont.

- de Matelots : participent à la veille passerelle la nuit par quart de 4 heures, aux manoeuvres de port et à l'entretien dans la journée.

En machines (© PHILIP PLISSON )
En machines (© PHILIP PLISSON )

Le service Machine

Le Chef Mécanicien est responsable de l'entretien, de la conduite des machines, de la production d'énergie et de la consommation d'huile et de fuel.
Il est assisté par le Second Mécanicien.

Les autres navigants Machine :

- le Troisième mécanicien : officier assurant le suivi des machines auxiliaires.

-le Quatrième mécanicien : officier assurant l'entretien et le quart machine.

- l'Electricien : officier responsable des interventions et de la maintenance des installations électriques.

- les Ouvriers Machine : exécutent des tâches d?entretien de la Machine

- le Frigoriste "Reeferman" : surveille et intervient si besoin sur les conteneurs reefers.

En plus de ces deux grandes entités, le Chef de Cuisine et le Maître d'Hôtel sont au service de l'ensemble de l'équipage.
Des élèves officiers, ouvriers et matelots sont embarqués quasiment en permanence afin d'assurer la formation des futurs marins. L'effectif normal d'un grand porte-conteneurs est de 20 à 22 personnes au total.

Les femmes à bord des navires

CMA CGM compte parmi les compagnies qui recrutent un nombre croissant d'officiers femmes. Ainsi, on dénombre aujourd'hui au sein du groupe maritime 18 officiers, 7 membres d'équipage et 5 stagiaires (élèves officiers) féminins. A bord, aucune différence entre un homme et une femme. Ce qui compte, c'est la compétence et le grade.

Ouvriers pont (© CMA CGM - THIERRY DOSOGNE)
Ouvriers pont (© CMA CGM - THIERRY DOSOGNE)

LES CARRIERES

Le recrutement

Afin de pouvoir répondre à ses besoins en équipage, CMA CGM recrute des navigants dans les pays reconnus pour dispenser une formation maritime de qualité et proposer les compétences recherchées : France, Croatie, Roumanie, Monténégro, Ukraine, Philippines...
Le groupe se dit très sélectif dans le recrutement de son personnel navigant, et applique des critères stricts quelque soit le pays d'origine du candidat (brevets légaux, expérience en adéquation avec les navires d'affectation, réussite aux tests de sélection, formation sur le simulateur de navigation pour les officiers ponts, etc...)

Les formations

Tout comme pour son personnel sédentaire, CMA CGM favorise les carrières longues et l'évolution du parcours de ses navigants. Le groupe propose tout un panel de formations certifiées DNV (Det Norske Veritas), souvent développées en collaboration avec ses officiers (afin d'encourager le transfert des compétences), et dont les navigants peuvent bénéficier tout au long de leur carrière :

- lors de leur entrée dans la compagnie (formations aux outils spécifiques à CMA CGM tels que les logiciels de chargement ou de maintenance par exemple),

- pour s'adapter aux nouvelles technologies (simulateur de navigation pour la conduite des grands navires...),

- pour se perfectionner dans certains domaines (navigation, management des hommes, prévention des risques pont et machine...).

Des passerelles vers la sédentarisation

L'armement capitalise sur l'expertise de ses navigants pour développer des formations ou venir en soutien aux équipes. Les navigants sont sollicités pour développer des supports de formation tels que le simulateur de navigation. Ils peuvent également être amenés à effectuer des missions au Fleet Navigation and Support Center, pour venir en soutien des équipages en mer. Enfin, des missions à bord des navires peuvent également être proposées. Une campagne de promotion de la sécurité à bord a par exemple été lancée en 2010. Trois commandants ont été missionnés à bord des navires du groupe pour analyser et rappeler les bonnes pratiques en matière de sécurité. Ces différentes missions permettent ensuite aux navigants qui le souhaitent de se sédentariser. CMA CGM offre alors différents postes notamment de Super Intendant ou Ship Manager. « Formations, progression régulière en termes de responsabilités et de taille de navire, politique de promotion interne sur la base de la compétence, parcours favorisant l'intégration bord/terre avec des missions au siège en tant que formateurs sont autant de dispositifs permettant aux navigants du groupe un plan de carrière enrichissant », affirme CMA CGM.

CMA CGM