Energies Marines
EMR : Naval Energies s’engage auprès des petits Etats insulaires

Actualité

EMR : Naval Energies s’engage auprès des petits Etats insulaires

Energies Marines

Naval Energies et l’Organisation des Petits états insulaires en développement (PEID) pour l’énergie durable et la résistance aux changements climatiques (réunis au sein du SIDS DOCK, reconnu par les Nations Unies) vont collaborer pour l’emploi d’énergies marines renouvelables. Ils ont signé un protocole d’accord le 28 septembre pour le développement de centrales ETM (énergie thermique des mers) et de projets d’éoliennes flottantes. 

SIDS DOCK et Naval Energies vont travailler sur des centrales de valorisation d’eau de mer des profondeurs « qui rassemblent au sein d’une même unité la production d’électricité renouvelable et durable avec l’ETM, la climatisation, l’eau douce, l’aquaculture et le refroidissement industriel », indique Naval Energies. Elles doivent participer « grandement à fournir aux îles une combinaison unique d'électricité renouvelable, de climatisation, d'eau douce et d'aquaculture et contribueront à résoudre le problème du lien entre énergie, eau et déchets », estime Laurent Schneider-Maunoury, président de Naval Energies. À côté, les éoliennes flottantes doivent « fournir de l’électricité fiable, durable, renouvelable et sans pression foncières sur les réseaux des îles ». Les partenaires espèrent attirer des sponsors et investisseurs après avoir réalisé des études de sites.

 

Naval Group (ex-DCNS)