Energies Marines

Actualité

EMR : Un démonstrateur de suivi acoustique installé au SEM-REV

Energies Marines

C’est le premier équipement implanté sur le SEM-REV, situé au large du Croisic. Le 12 avril, Centrale Nantes, qui opère ce site d’essais dédié aux énergies marines renouvelables (EMR), y a installé un démonstrateur visant à caractériser le bruit ambiant sous-marin, dans le cadre d’Acoustics of the SEA (SEAc). Développé par Nereis Environnement, société d’ingénierie basée dans la région nantaise, ce projet doit contribuer à assurer le suivi environnemental d’un site de production d’EMR. Il nécessitait l’installation d’un outil autonome d’enregistrement des sons sous-marins et de stockage des données en mer. Des modules spécifiques d’analyse spectrale et des algorithmes de détection permettront ensuite de caractériser le bruit ambiant en classifiant ses différentes composantes. Les données collectées serviront à modéliser l’empreinte acoustique du bruit sous-marin afin d’estimer l’impact des activités EMR sur la faune marine.

Le démonstrateur installé sur le SEM-REV comprend un enregistreur acoustique autonome du constructeur Osean, ainsi que trois enregistreurs acoustiques.

Huit projets attendus 

SEAc fait partie des projets sélectionnés par le programme européen FORSEA, destiné à soutenir le développement de technologies marines innovantes. En tout, huit projets bénéficiant de ces financements doivent être testés sur le SEM-REV. Ils comprennent des prototypes de technologies EMR comme la génératrice PywEC de Pytheas Technology, l’éolienne flottante Floatgen ainsi que les systèmes houlomoteurs HACE (Hydro Air Concept Energy) et IHES de Geps Techno. Le site d’essais en mer de Centrale Nantes accueillera également des outils dédiés aux équipements nécessaires à un site EMR comme descoquilles de lestage en fonte conçues par FMGC pour des câbles électriques sous-marins, ou encore des systèmes de maintenance et de suivi des sites tels la bouée de Flex Sense visant à transmettre des données via une technologie de communication longue distante et à bas débit, ainsi que les engins autonomes de surface et sous-marins d’Interdrone.

 

L'éolienne flottante Floatgen ( © MER ET MARINE)

 

La prochaine grande installation sur le SEM-REV devrait être celle de Floatgen, réalisé à Saint-Nazaire et qui doit être installée ce printemps au large du Croisic. Ce démonstrateur d’éolienne flottante utilisant la technologie Damping Pool d’Ideol, avec un flotteur en béton, sera raccordé au réseau électrique terrestre et testé en conditions réelles d’utilisation durant deux ans.

Un site unique en France

Unique site d’essais en mer français dédié aux EMR, le SEM-REV a vu le jour en 2015. Ayant représenté un investissement de 20 millions d’euros, il comprend une station à terre (centre de recherche et sous-station électrique), un câble d’export électrique (20kV et 24 fibres optiques), une zone en mer délimitée de 1 km² (à 22 kilomètres au large du Croisic, par des fonds d’une trentaine de mètres) bénéficiant de l’ensemble des autorisations administratives, une station de raccordement électrique sous-marine pour trois connexions simultanées de prototypes, ainsi que des outils d’instrumentation météorologiques et océanographiques (vent, vague et courant et paramètres locaux).