Croisières et Voyages

Reportage

En mer sur le Symphony of the Seas

Croisières et Voyages

Livré le 23 mars par les chantiers de Saint-Nazaire à l’armateur américain Royal Caribbean International, avec deux semaines d'avance sur le calendrier initial, le Symphony of the Seas effectue cette semaine sa première croisière commerciale. L’occasion de découvrir en activité le plus gros paquebot du monde, qui sillonnera jusqu’à l'automne les eaux de la Méditerranée orientale au départ de Barcelone.

Quatrième unité du type Oasis, une classe qui doit compter à terme sept paquebots, le Symphony of the Seas est le quasi-sistership de l’Harmony of the Seas, livré par STX France en mai 2016. Alors que RCI avait fait réaliser les deux premiers navires de la série en Finlande, d’où ils sont sortis en 2009 (Oasis of the Seas) et 2010 (Allure of the Seas), c’est Saint-Nazaire qui fut ensuite chargé de construire ces bateaux hors normes.

 

Le Symphony of the Seas quittant Saint-Nazaire le 23 mars (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE) 

Le Symphony of the Seas à Malaga la semaine dernière (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Long de 362 mètres pour une largeur de 47 mètres à la flottaison et jusqu’à 66 mètres au niveau des superstructures, le Symphony of the Seas affiche une jauge de 228.081 GT, légèrement supérieure à celle de son aîné grâce notamment à l’ajout de quelques cabines. Elles sont ici au nombre de 2759, soit une capacité en base double de 5518 passagers et au maximum 6680 vacanciers, servis par 2200 membres d’équipage.

Par rapport à l’Harmony of the Seas, on ne constate pas d’évolution majeure. Toutefois, il y a à bord un certain nombre de nouveautés, d’évolutions et, surtout, d’améliorations, en particulier au niveau de la décoration, qui permettent à ce nouveau navire d’être encore plus abouti et efficace.

Le Symphony of the Seas se révèle particulièrement réussi, avec comme toujours chez Royal Caribbean International des personnels chaleureux et très professionnels pour un service de grande qualité, une restauration très bonne et variée, ainsi qu'une multitude d'activités et de divertissements. Une offre démultipliée sur un paquebot de cette taille, dont le gabarit ne doit d'ailleurs pas effrayer. Certes, il y a plus de 8000 personnes à bord, ce qui est énorme, mais le gabarit gigantesque du navire permet de répartir cette masse aussi bien, voire même parfois mieux, que sur des navires traditionnels. Une croisière sur un géant comme celui-ci est une expérience étonnante qui vaut réellement la peine d'être testée au moins une fois. 

 

L'un des deux espaces centraux à ciel ouvert, Central Park, vu du pont piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Architecturalement, le Symphony of the Seas, comme les autres Oasis, s’articule toujours autour de 7 quartiers : Central Park, Boardwalk, Royal Promenade, Pool & Sports zone, Vitality at Sea Spa & Fitness center, Entertainment Place et Youth zone.

Deux d’entre eux sont logés au centre du navire, mais ce dernier est tellement large qu’il a été possible de les proposer à ciel ouvert, encadrés par de ponts de cabines jusqu’au niveau supérieur accueillant notamment les piscines.

C’est le cas de Central Park, un véritable jardin en pleine mer, agrémenté de plus de 12.000 véritables végétaux. Très calme, avec la diffusion de chants d’oiseaux, cet espace accueille des bars, dont un spécialisé dans les vins (Vintage), ainsi que plusieurs des restaurants thématiques du navire (le steak house Chop’s Grill, le gastronomique 150 Central Park, le Méditerranéen Jamie’s Italian). On y trouve également un self-service, le Park Café, qui a été agrandi. 

 

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Central Park (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Central Park la nuit (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Central Park la nuit (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Boardwalk est le second quartier central à ciel ouvert du paquebot. Il se trouve à l’arrière et connait des modifications plus importantes par rapport à l’Harmony of the Seas. Dans cet espace très familial, on trouve toujours un grand manège carrousel, un stand à hotdogs ou encore le restaurant à burgers Johnny Rocket. Mais il y a aussi des nouveautés importantes, comme le Sugar Beach, une boutique de friandises, et Playmakers Sports Bar & Arcade, qui propose de nombreux jeux individuels ou collectifs pour les enfants et les parents, prolongé par un grand bar. L'ensemble occupant toute la longueur du Boardwalk sur bâbord.  Celui-ci est dominé par une immense baie vitrée derrière laquelle se trouvent le restaurant Wonderland (ponts 12 et 12) ainsi que le Dazzle (ponts 8 et 9), un bar avec piste de danse et concerts live en soirée.

 

Le carrousel du Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Boardwalk encadré par les balcons des cabines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Sur l’arrière se déploie l’AquaTheater, vaste amphithéâtre en plein air intégré à la poupe du navire, où sont proposés en soirée de spectaculaires shows aériens et aquatiques. En journée, les passagers y apprécieront différents espaces assez calme et avec vue sur la mer autour des gradins. En dessous débouche également la piste de jogging, qui passe au niveau du pont des embarcations de sauvetage et fait le tour du navire.

 

L'Aqua Theater (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

L'un des espaces de bains de soleil autour de l'Aqua Theater  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

La piste de jogging à la poupe (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

L’AquaTheater est surplombé par la double superstructure du navire, avec de chaque côté un imposant mur d’escalade et, au centre,  les deux gigantesques tubes de l’Ultimate Abyss, le plus grand toboggan proposé en mer. Depuis le pont supérieur, il propose une descente vertigineuse de 10 ponts jusqu’au Boardwalk.

 

Murs d'escale et toboggan Ultimate Abyss  (© : SBW-PHOTO) 

 

 

Mur d'escale et toboggan Ultimate Abyss  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Sur même pont (6), le Boardwalk se prolonge en intérieur sur la Royal Promenade, les deux espaces étant séparés par l’une des deux impressionnantes volées d’ascenseurs desservant les ponts du navire (une à l’avant, l’autre à l’arrière, pour un total de 24 ascenseurs).

 

La volée d'ascenseurs à l'arrière (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

La volée d'ascenseurs à l'avant et vue sur la Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

On accède donc à la Royal Promenade, plus précisément à son niveau supérieur puisqu’il s’agit d’une véritable rue intérieure d’étalant sur plusieurs ponts et plus d’un tiers de la longueur du navire, entre les deux volées d’ascenseurs. En arrivant du Boardwalk, on débouche sur l’extrémité arrière de la Royal Promenade, où plutôt sur une mezzanine qui se déploie au-dessus. Y est logé à bâbord le Shooner Bar, un classique de la compagnie avec sa décoration ancienne et ses objets maritimes. Et de l’autre côté, à tribord, sont installés le bureau des excursions et la galerie photo, entièrement numérique, où les passagers peuvent acheter les clichés pris par les photographes du bord pendant la croisière.

 

 

La Royal Promenade avec le Rising Tide Bar (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Entre les deux se trouve le Rising Tide Bar, une autre originalité des Oasis. Ce bar en forme de plateforme ovale se comporte comme un ascenseur, s’élevant jusqu’au plafond, où il débouche sur Central Park au pont 8.

 

Le Rising Tide Bar (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Le Rising Tide Bar (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

L’essentiel de la Royal Promenade, au milieu de laquelle trône une étonnante oeuvre d'art, en l'occurence une Coccinelle rouge compressée en forme de boule, se déploie quant à elle au pont 5. On y trouve la réception, de nombreuses boutiques, le Café Promenade (snack ouvert 24h/24), la pizzeria Sorrento’s, ainsi que des bars, dont un pub anglais, le Bolero (très animé en soirée avec son ambiance latine), le karaoké On Air et bien sûr le Bionic Bar, avec deux robots en guise de barmen. On notera que la Royal Promenade du Symphony of the Seas accueille également le Starbuck Café, qui était sur son aîné situé sur le Boardwalk (il a été remplacé par le Playmakers Sports Bar & Arcade).

 

La Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

La Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Les robots du Bionic Bar de la Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

La Royal Promenade (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

En progressant vers l’avant du navire, une fois sorti de la Royal Promenade et après être passé au niveau de la seconde volée d’ascenseurs, se trouve le grand théâtre, imposante salle de spectacle aménagée sur trois ponts (3, 4 et 5) et pouvant accueillir 1410 personnes. Chaque soir, des spectacles y sont proposés, dont la nouvelle comédie musicale Hair Spray.

 

Le Royal Theater (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Au pont 4 se situe l’un des sept principaux quartiers du navire, l’Entertainment Place. Avec en particulier le Studio B, une véritable patinoire proposant chaque soir un très beau show avec une douzaine de patineurs professionnels. Cet espace, modulaire, accueille également un laser game en journée et peut être transformé en boite nuit le soir. Cela, en plus d’une discothèque classique, l’Attic, située à proximité et qui propose plusieurs fois dans la croisière de danser avec des écouteurs diffusant deux types de musiques, chacun choisissant ainsi son rythme préféré. Une manière originale de faire la fête qui rencontre un vif succès auprès des passagers.

 

 

Spectacle de patinage au Studio B (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Le pont 4 abrite aussi un salon, le Diamond Club, ainsi que le Jazz on 4, très joli bar où l’on peu apprécier les performances d’un groupe de jazz et de blues.

Vers l’arrière, après avoir contourné la patinoire, l’un des couloirs accueillant la galerie d’art et ses nombreux tableaux à vendre, on arrive sur le Royal Casino, avec ses innombrables machines à sous et autres tables de jeu. A noter que c’est le seul espace fumeur situé à l’intérieur du navire, un second fumoir étant disponible en extérieur sur le pont piscines.

 

 

Le Royal Casino (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Après le casino, tout à l’arrière après les ascenseurs, se déploie le second des trois niveaux de l’immense salle à manger principale. Cet espace monumental, qui peut accueillir environ 1500 convives simultanément, sert une cuisine internationale avec une carte renouvelée chaque jour. Comme le grand buffet Windjammer Café situé au niveau du pont piscines, ainsi que différents lieux de restauration rapide (Café promenade, hot dog, pizzeria, Solarium Bistro, Park Café…), les repas pris à la salle à manger principale sont compris dans le prix de la croisière.

 

La salle à manger principale (© : SBW PHOTOS) 

Au restaurant principal (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

L’offre de restauration du Symphony of the Seas comprend également divers restaurants thématiques, qui nécessitent quant à eux un supplément tarifaire. C’est le cas de Chops Grill, de Jamie’s Italian, de 150 Central Park, Izumi (restaurant asiatique), Johnny Rocket ou encore de Wonderland. Cet étonnant restaurant, aménagé sur deux niveaux derrière une grande baie vitrée donnant sur le Boardwalk, propose une cuisine moléculaire dans une ambiance de « pays merveilleux ». Le paquebot dispose par ailleurs d'un nouveau restaurant, le Hooked Seafood, dédié aux poissons et fruits de mer.

 

Au restaurant Wonderland  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Le restaurant Wonderland  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Le restaurant Hooked Seafood  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Le Hooked Seafood est installé au pont 16 et surplombe le gigantesque solarium situé à l’avant du navire. Un solarium globalement amélioré par rapport à l’Harmony of the Seas. On y trouve de nombreuses chaises longues, des fauteuils et cabanas, des piscines et bains à remous, ainsi qu’un self-service, le Solarium Bistro. Organisé sur deux niveaux (ponts 14 et 15), le solarium dispose sur sa partie basse de sorties vers l’extérieur, offrant chacune une vue spectaculaire sur l’avant du navire et l’océan. A bâbord, le sol est même vitré, donnant l’impression de voler à une cinquantaine de mètres au-dessus de la mer.  

 

Le solarium à l'avant du navire (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Le solarium à l'avant du navire (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Vue de la terrasse bâbord depuis le solarium (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

L'un des deux bains à remous débordant des superstructures (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Juste avant l’entrée du solarium, il y a les deux fameux bains à remous débordant des superstructures, d’où l’on a également un magnifique panorama tout en profitant d’une eau chaude bouillonnante.

En progressant vers le centre du navire, toujours sur ce pont 15, on arrive aux espaces extérieurs dédiés aux piscines, avec pour commencer une série de toboggans géants en haut desquels la vue est à couper le souffre. Le pont se sépare ensuite en deux, de chaque côté, puisqu’au centre se trouve la partie ouverte donnant sur Central Park, 7 ponts plus bas.

Deux bars séparent ce double pont d’un espace équivalent, avec là aussi une nouvelle piscine à bâbord et, sur tribord, un parc aquatique réservé aux enfants.

 

Pont piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Central Park vu des toboggans (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Pont piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Aquapark pour les enfants (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

L’ensemble est surplombé par une immense mezzanine accueillant des centaines d’autres transats où les passagers se prélassent au soleil. Ce pont, le 16, accueille un bar en son centre. Sur l’arrière, on accède à la grande structure entourant les cheminées, héritée des couronnes, les Royal Crowns, l’un des symboles de Royal Caribbean. Cette structure abrite au pont 16 le Windjammer Café, énorme buffet comprenant de multiples stands et une nourriture très variées. Les niveaux supérieurs (17 et 18) accueillent quant à eux un complexe de suites, nous y reviendrons plus tard. Quant à la base, au pont 15, elle concentre la Youth Zone, espaces dédiés aux enfants, avec des clubs, locaux et activités par tranches d’âge. 

 

Youth Zone (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Pont piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Sun deck surplombant les piscines (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Sun deck en soirée (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Pont piscines la nuit (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Comme les espaces piscines que nous venons de voir, l’arrière du pont 15 est lui aussi séparé en deux parties, avec au centre l’espace ouvert donnant sur le Boardwalk. A tribord est installé un grand terrain de sport et à bâbord un mini-golf. S’y ajoute, sous la partie débordante du pont 16, des tables de ping pong et un nouvel espace de restauration, El Loco Fresh, proposant notamment des burritos et autres tacos.

L’arrière du pont 15 est un espace assez sensationnel, avec tout d’abord le départ de la tyrolienne qui survole le Boardwalk, puis les Flowrider, deux practices de surf installés de chaque côté de cet espace. C’est aussi là que se trouve le départ d’Ultimate Abyss, symbolisé par une structure en forme de poisson des abysses.

 

Mini-golf à l'arrière (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Mini-golf à l'arrière (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

La partie arrière surplombe le Boardwalk (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Tyrolienne (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Le point de débart des toboggans géants Ultimate Abyss (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Vue du Boardwalk avec le double toboggan Ultimate Abyss (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Vue du Boardwalk avec le double toboggan Ultimate Abyss (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

Le practice de surf Flowrider (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Pour les amateurs de saunas, hammams, massages et autres soins du visage et du corps, cela se passe au Vitality at Sea Spa, un vaste centre de bien-être aménagé à l’avant du navire, aux ponts 5 et 6. C’est là que se trouve également une grande salle de fitness avec de très nombreuses machines, bancs de musculation et salles pour les cours de sport privés ou collectifs.

 

 

Parlons enfin des cabines et suites, au nombre donc de 2759 sur ce navire. Elles se répartissent sur 11 ponts, avec une vingtaine de catégories différentes. Il y a notamment des cabines intérieures dotées d’un écran sur le mur reproduisant un balcon numérique, des cabines extérieures avec hublots et des cabines dotées d’un balcon privatif. Toutes sont bien agencées, agréables et confortables. Ce paquebot présente aussi, comme les autres unités de la classe Oasis, la particularité de proposer des cabines avec balcon donnant sur le Boardwalk et Central Park, une configuration originale mais qui n’est pas des plus intimes. Cela dit, les terrasses des plus grandes suites sont aussi assez visibles des ponts extérieurs. On ajoutera que quelques cabines donnent par ailleurs sur la Royal Promenade (une fenêtre fixe seulement).

 

 

Vue d'une cabine avec balcon  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Les passagers peuvent ensuite choisir des modèles plus grands, par exemple des cabines familiales ou des cabines communiquantes, avec une porte interne permettant là aussi de loger parents et enfants.

Le Symphony of the Seas est en outre équipé de nombreuses suites, plus ou moins vastes. Il y a par exemple les Owners Suites, avec leur grand salon-salle à manger et une chambre séparée, ou encore les Aqua Theater Suites. Ces dernières sont logées dans les superstructures encadrant le théâtre aquatique à l’arrière, avec une vue plongeante sur celui-ci, ce qui permet d’assister directement aux spectacles, mais aussi une superbe vision panoramique sur l’océan, la suite étant encadrée sur 180 degrés par le balcon, donnant à la fois sur la mer et sur l’Aqua Theater.

 

Owners Suite  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Terrasse d'une Aqua Theater Suite  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Les principales suites sont quant à elles logées dans la grande couronne entourant les cheminées. Les ponts 16 et 17 forment un complexe privatif doté d’une conciergerie, d’un salon et d’un restaurant réservés aux passagers logeant dans la trentaine de suites de cet espace.

 

Le salon et restaurant des suites au pont 16 (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

On y trouve de superbes suites lumineuses en duplex, avec une ou plusieurs chambres, de superbes salles de bain et de vastes balcons. Le gigantesque Royal Loft est l’une des deux pièces maîtresses de ce complexe.

 

Crown Suite (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Royal Loft (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

Mais le navire accueille également, pour la première fois, une Ultimate Family Suite, conçue autour de la famille et surtout des enfants. Elle comprend un toboggan partant de leur chambre à l’étage (à côté de celle des parents) et s’achevant dans le salon, un mur entièrement réalisé en Lego, un écran géant avec sélection de jeux vidéo, une machine à pop-corn, une table de billard et même un mur d’escalade sur le balcon, où l’on trouve aussi un jacuzzi… L’ensemble s’étale sur 120 m², ce qui n’est finalement pas énorme tant la multitude d’équipements intégrés dans cette suite encombre finalement l’espace, en particulier le rez-de-chaussée et le balcon. Marquant selon Royal Caribbean la volonté de la compagnie de s’adresser aux familles, l’Ultimate Family Suite peut être considérée comme un amusant délire. Mais elle semble trouver son public et a même été vendue au prix tout aussi délirant de 85.000 dollars pour la semaine de Noël !

 

Ultimate Family Suite (© : SBW PHOTO) 

 

 

Balcon de l'Ultimate Family Suite (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

Le Symphony of the Seas est donc basé à Barcelone pour sa saison inaugurale. Jusqu'en octobre, il proposera essentiellement des croisières de 8 jours et 7 nuits vers Marseille, La Spezia, Naples et Palma de Majorque. Puis il traversera l'Atlantique. À partir de novembre, le paquebot sera positionné à Miami et effectuera des croisières de 7 jours dans les Caraïbes.

 

Royal Caribbean