Défense
En images : Du Haka sur le pont d’envol du Charles de Gaulle

Actualité

En images : Du Haka sur le pont d’envol du Charles de Gaulle

Défense

Le Haka, danse chantée des îles du Pacifique rendue célèbre dans le monde entier par l’équipe néo-zélandaise de rugby, a fait fibrer le pont d’envol du Charles de Gaulle mercredi. Un évènement insolite pour le porte-avions français, qui accueillait le « XV du Pacifique ». Héritière du bataillon du Pacifique (1941 – 1942), cette formation sportive est composée des meilleurs joueurs de rugby originaires des îles françaises de l’océan Pacifique et servant dans l’armée de Terre, l’armée de l’Air, la Marine nationale et la Gendarmerie nationale. A chacune de leurs sorties, les rugbymen îliens entonnent le chant « Tamarii Volontaire », en souvenir de leurs anciens, les Volontaires du Pacifique. La visite organisée mercredi avait d’ailleurs une portée symbolique puisqu’elle faisait référence à l’histoire du bataillon du Pacifique, qui avait répondu à l’appel du général de Gaulle lors de la seconde guerre mondiale.A bord du porte-avions, les hommes du XV, emmenés par l’adjudant chef  Filimoehala, ont pu découvrir le bâtiment amiral de la flotte et rencontrer l’équipage, dont certains membres viennent du Pacifique. 

 

 

 

 

Créée au milieu des années 2000, la sélection, qui comprend des joueurs originaires de Polynésie, de Nouvelle-Calédonie et de Wallis et Futuna, se réunit environ quatre fois par saison afin de disputer des matchs de gala contre des clubs amateurs

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française