Défense
En images : La frégate Chevalier Paul en cale sèche

Actualité

En images : La frégate Chevalier Paul en cale sèche

Défense

C'est un très beau reportage photo que nous propose aujourd'hui Jean-Louis Venne. Dans l'objectif de notre correspondant à Toulon se trouve la frégate de défense aérienne Chevalier Paul (voir toutes les photos en fin d'article). Le bâtiment, entré dans l'un des bassins Vauban le 20 janvier, connaît sa première cale sèche depuis sa construction par le site DCNS de Lorient, qu'il a quitté en 2009. Il s'agit d'une belle occasion de découvrir, à fond de bassin, les superbes lignes du puissant navire, long de 153 mètres pour un déplacement de 7000 tonnes en charge. On notera que l'échouage du Chevalier Paul a nécessité une opération minutieuse. « Après le porte-avions Charles de Gaulle, c'est le bâtiment le plus difficile à échouer de la marine. L'attinage est, en effet, très particulier, et l'opération a été effectuée au millimètre près », explique-t-on chez DCNS, chargé de l'arrêt technique de la frégate. Celle-ci est, en fait, posée sur une rangée de tins plus hauts que d'habitude. Car, en raison de la taille importante du bulbe d'étrave, il a fallu élever la coque à 6 mètres au dessus du fond du bassin.

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

La mise en cale sèche a nécessité l'intervention des plongeurs de DCNS, qui ont immergé les parties en bois des tins et les ont, au fur et à mesure, positionnées entre les blocs de béton et la carène grâce à un système de ballons.
Le passage en cale sèche du Chevalier Paul correspond à l'arrêt technique de fin de garantie du navire (« AT/FG » selon le jargon). Le chantier, préparé depuis le mois d'avril 2010, a débuté le 29 novembre et compte pas moins de 10.000 lignes de travaux ! « On se souvient en effet que le Chevalier Paul a été réceptionné par la marine le 21 décembre 2009. Depuis cette date, et alors que court une garantie industrielle d'un an, les périodes de mer ont permis de déceler les points du bâtiment devant être repris par les industriels. L'objectif de cet arrêt technique est donc de reprendre ou de modifier certaines installations pour un fonctionnement optimal. Il est aussi de mener certaines maintenances périodiques qui nécessitent un arrêt complet du bâtiment : contrôler les oeuvres vives, les lignes d'arbres et hélices ou encore de nettoyer la carène », explique l'équipage du Chevalier Paul.
Remise à neuf et bénéficiant de différentes améliorations, la frégate, qui a effectué ces derniers mois de nombreux essais et exercices ; ainsi que sa traversée de longue durée, sera remise à la Marine nationale le 4 mars. Puis elle sera admise au service actif et rejoindra son aîné, le Forbin, qui assure actuellement la défense aérienne du groupe aéronaval, emmené par le Charles de Gaulle.

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française