Marine Marchande
Encore un incident avec un convoi de vieux navires au large de la Bretagne

Actualité

Encore un incident avec un convoi de vieux navires au large de la Bretagne

Marine Marchande

Comment un navire présentant des problèmes de sécurité avérés peut-il traverser les eaux européennes sans être signalé? C’est un peu la question qui se pose suite à la très grosse mésaventure, le week-end dernier, du remorqueur Nas Pathfinder et son attelage dans le golfe de Gascogne. Une mésaventure qui aura mobilisé de nombreux moyens de sauvetage français, dont l’Abeille Bourbon et le VN Sapeur, beaucoup d’énergie de la part des secours français et espagnols et qui rappelle le naufrage au large de la Bretagne des deux coques Maersk en décembre 2016.

L’histoire est assez classique : un vieux remorqueur, le Nas Pathfinder, long de 32 mètres et âgé de 44 ans, prend en charge un autre remorqueur, le Puma, pour l’amener à la casse. Immatriculé au Panama, il est géré par un « manager », l’armateur n’apparaît nulle part dans les documents transmis aux autorités. Le convoi appareille d’Harlingen, aux Pays-Bas, le 11 janvier, à destination de Messine en Italie. Il parvient tout juste à traverser la Manche et doit déjà s’arrêter, suite à avarie, à Douvres en Angleterre.

 

Le Nas Pathfinder (

Le Nas Pathfinder (©  MARINE NATIONALE)

 

17 défaillances relevées à Douvres

Immobilisé dans le port britannique, le remorqueur et la coque qu’il traîne sont inspectés. Ils sont en mauvais état, 23 points de non-conformité sont relevés par l’inspection de l’Etat du port, parmi lesquels des dégâts structurels liés à la configuration du convoi lui-même. Et pourtant. En plein hiver et malgré des précédents d’accidents relativement nombreux dans le secteur, le convoi

Pollution en mer et accidents