Offshore
Energie Thermique des Mers : Le projet ESPADON labellisé

Actualité

Energie Thermique des Mers : Le projet ESPADON labellisé

Offshore

Le Pôle Mer Bretagne vient de labelliser le projet ESPADON, qui vise notamment à développer une conduite d'eau froide fiable et économique pour la production d'Energie Thermique des Mers (ETM). Ce projet est porté par DCNS, qui collabore avec Total et le centre de recherches Ifremer de Brest.
La récupération de l'ETM s'appuie sur l'exploitation, par une machine thermique, d'un différentiel de température dont la source chaude est l'eau de mer de surface et la source froide l'eau captée en profondeur au moyen d'une conduite. La différence de température nécessaire à l'exploitation de cette ressource, de l'ordre de 20°C, est disponible dans de nombreuses zones tropicales. Le procédé est basé sur les travaux de Carnot, lequel a démontré que l'on peut compenser le faible rendement par la dimension des installations. C'est pourquoi les centrales ETM sont embarquées sur de véritables plates-formes flottantes dans les eaux chaudes de la ceinture tropicale. Pour la mise en oeuvre opérationnelle et commerciale de l'Energie Thermique des Mers, le principal verrou technologique se situe aujourd'hui au niveau de la tenue mécanique de la conduite d'eau froide. Celle-ci présente des dimensions importantes, tant en diamètre qu'en longueur, l'eau froide pouvant se trouver à plus de 1000 mètres de profondeur.

 (© : DCNS)
(© : DCNS)

Le projet démonstrateur ESPADON a deux objectifs : le premier consiste à débloquer ce verrou technologique par la mise au point d'une architecture de conduite fiable et économique qui sera testée en bassin puis en mer au moyen d'un démonstrateur de taille significative. Les études porteront sur l'architecture et sur les matériaux garantissant la résistance et la durabilité dans le temps de cette conduite. Le comportement dynamique influencé par les courants et la circulation de l'eau de mer dans la conduite fera l'objet d'une attention toute particulière. Le projet vise à identifier et résoudre les difficultés industrielles de fabrication et de déploiement en mer.
Le deuxième objectif du projet ESPADON est l'étude préalable d'impact induit par le déplacement des masses d'eau sur l'environnement marin qui permettra en outre d'approfondir les connaissances des écosystèmes marins à très grande profondeur.
Ainsi, ce projet permettra de démontrer la faisabilité industrielle et économique de la conduite, d'en garantir la fiabilité et d'en mesurer l'impact environnemental. Il servira de base à l'élaboration d'une centrale thermique des mers en mesure de produire de l'électricité renouvelable pour des sites offshore isolés ou des îles. A terme, le projet permettra de créer trois pôles industriels français permettant de satisfaire les besoins domestiques et de rayonner sur les régions avoisinantes : La Réunion avec autour d'elle Mayotte, Maurice et les Seychelles ; La Guadeloupe ou la Martinique avec toutes les Caraïbes (Antilles néerlandaises, Trinidad et Tobago...), ainsi que Tahiti, la Nouvelle Calédonie et le Vanuatu.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense