Science et Environnement
Energies renouvelables : Total s'engage dans l'énergie des courants marins

Actualité

Energies renouvelables : Total s'engage dans l'énergie des courants marins

Science et Environnement

Total a pris, en août, une participation de 10 % dans la société Scotrenewables Marine Power Ltd. Cette entreprise, basée dans les Orcades (Ecosse), est spécialisée dans le développement d’une technologie de production d’électricité à partir d’hydroliennes fonctionnant grâce aux courants marins, dont l’intensité est particulièrement importante autour de ce chapelet d’îles de la mer du Nord. Scotrenewables Marine Power travaille en étroite relation avec le centre EMEC (European Marine Energy Centre), qui dispose des infrastructures nécessaires à la qualification de dispositifs de production d’électricité d’origine marine. Elle bénéficie également du soutien des chercheurs de l’Université Heriott-Watt d’Edimbourg et de l’université des Orcades, avec lesquels Total entretient plusieurs partenariats. N’émettant pas de gaz à effet de serre, l’énergie liée aux courants marins présente l’énorme avantage d’être prédictible et pourrait, à long terme, contribuer significativement à la production d’électricité d’origine renouvelable, en particulier au Royaume-Uni et en France. « Ce nouvel engagement de Total dans les énergies marines fait suite à une prise de participation en juin 2005 dans un projet de valorisation de l’énergie des vagues en Espagne. Les demandes d’autorisations correspondantes ont été déposées et sont en cours d’instruction », souligne Total.

Le Groupe confirme ainsi son intérêt pour les énergies renouvelables : « Outre les biocarburants, Total est en effet présent depuis plus de vingt ans dans l’énergie solaire photovoltaïque et poursuit son action à travers deux sociétés, Photovoltech et Tenesol. Par ailleurs, après avoir inauguré en 2003 une première centrale éolienne près de Dunkerque, Total a été sélectionné en 2005 par le ministère français de l’Industrie pour développer le plus grand projet éolien terrestre (90 MW) en France, dans l’Aveyron. Total poursuit en outre les études concernant un projet éolien en mer de plus de 100 MW situé au large de Dunkerque ». Outres les champs éoliens en mer et les hydroliennes, Total suit de près les travaux de l’Ecole centrale de Nantes et de son projet SEAREV. Cet engin, en cours d’élaboration, consiste en une structure flottante équipée d’un balancier produisant, grâce au mouvement des vagues, de l’électricité. Nous reviendrons sur ce projet novateur dans les prochaines semaines sur Mer et Marine.

Total