Marine Marchande
Energy Observer va être doté de nouvelles voiles Oceanwings

Actualité

Energy Observer va être doté de nouvelles voiles Oceanwings

Marine Marchande

Energy Observer va recevoir un nouveau système de propulsion. Après les éoliennes et les ailes de traction testées lors de ses dernières campagnes, le navire expérimental va être maintenant équipé d’Oceanwings, des ailes développées par le cabinet d’architecture naval VPLP et le groupe CNIM.

Lancé en novembre 2017, ce concept a été testé pendant un an sur un trimaran de sept mètres. Contrairement à plusieurs concepts déjà sortis ou en projet, cette voile n’est pas une aile de kite. Elle ressemble davantage à une grand-voile à ceci près qu’elle est constituée de deux volets. Elle est totalement automatisée tant pour son envoi ou son affalage que pour le réglage de sa surface. Les voiles sont auto-portées et rotatives à 360°. Les capteurs sur les voiles sont reliés à une centrale de navigation qui compare les informations reçues avec une base historique et qui effectuera les réglages.

 

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

Le modèle installé sur Energy Observer est construit par les ateliers CNIM de la Seyne-sur-Mer. Le mât va mesurer 12 mètres de haut et les deux ailes auront une surface de 32 m2. Ce nouvel essai va permettre de mesurer les performances de ce système que VPLP et CNIM voient bien adaptés, dans un futur proche, sur les navires de commerce et les grands yachts. Marc Van Peteghem, architecte de VPLP, estime que ce système permettrait une économie de carburant de 18 à 42%.

Sur Energy Observer, outre une accélération de vitesse, une réduction des dépenses énergétiques et un soulagement des moteurs électriques, les voiles devraient permettre de tester la production d’hydrogène en mer par électrolyse.

 

Energies Marines Renouvelables