Marine Marchande
Engie considère « toutes les options » pour sa flotte de méthaniers

Actualité

Engie considère « toutes les options » pour sa flotte de méthaniers

Marine Marchande

Les temps sont durs pour les énergéticiens et, en particulier, pour le secteur du gaz naturel liquéfié qui fait actuellement face à une double surcapacité : celle de la production, directement impactée par l’arrivée de gros volumes de gaz de schiste et celle du transport, la flotte méthanière mondiale étant trop nombreuse pour les quantités à transporter actuellement.

Engie ne fait pas exception. En plus des activités de négoce et de terminaux, le groupe français possède une flotte en propre de 12 méthaniers, dont trois immatriculés en France : les Provalys et Gaselys (154.500 m3), ainsi que le GDF Suez Global Energy (74.500 m3). Ils sont tous trois gérés par Gazocéan. En plus de ces derniers, Engie possède des unités sous pavillon étranger : les BW GDF Suez Boston et Everett (138.000 m3 opéré par BW Gas), le Grace Cosmos (149.700 m3 opéré par Gazocéan), le Grace Balearia (149.700 m3 opéré par NYK), les BW GDF Suez Paris et Brussels (162.400 m3 opéré par BW Gas), le GDF Suez Neptune (145.000 m3 opéré par Hoegh), le GDF Suez Point Fortin (154.200 m3 opéré par MOL) et le GDF Suez Cape Ann (145.000 m3 opéré par Hoegh).

« La conjoncture actuelle nous oblige à une gestion dynamique de la flotte, nous devons nous adapter en permanence et ceci s’applique également à notre flotte », précise-t-on chez Engie. « Nous explorons actuellement toutes les options pour occuper nos navires, y compris des sous-affrètements ».

On a évoqué ici et là le désarmement du GDF Suez Global Energy, plus petit navire de la flotte, actuellement au Chantier Naval de Marseille pour un arrêt technique qui devrait se terminer le 5 octobre prochain. Une information démentie par le siège parisien d’Engie: « Aucune décision n’est prise à l’heure actuelle, puisque nous sommes en train de regarder l’intérêt du marché. Nous examinons toutes les options, concernant ce navire comme pour tout le reste de notre flotte ». 

 

Engie | Toute l'actualité maritime du géant de l'énergie