Energies Marines

Actualité

Eolfi dépose les dossiers de la ferme éolienne flottante de Groix

Energies Marines

La société de projet Ferme Eolienne Flottante de Groix & Belle-Île (FEFGBI), et le Réseau de Transport d'Electricité (RTE) ont déposé conjointement, à la Direction des Territoires et de la Mer du Morbihan et à la DREAL Bretagne, les dossiers de demandes d’autorisations administratives nécessaires à la construction et à l’exploitation de la ferme pilote et à son raccordement électrique. Elles vont désormais faire l’objet d’une instruction au cours de laquelle le projet sera notamment soumis à l’avis des services de l’Etat, ainsi qu’à des collèges d’experts réunis dans différentes commissions. A l’été 2018 sera menée l’enquête publique unique dans les communes littorales. Les autorisations administratives délivrées par l’Etat sont attendues au premier trimestre 2019. Elles permettront de lancer la phase de fabrication des différents éléments de la ferme pilote et de son raccordement puis leur installation en mer pour une mise en service à l’été 2021.

Porté par Eolfi et le groupe chinois CGN EE, le consortium s’est ouvert en mai dernier à deux nouveaux acteurs financiers : la Caisse des Dépôts ainsi que Meridiam, fonds d’investissement français dans les infrastructures.

Représentant un investissement de 200 millions d’euros, la future ferme pilote comprendra quatre éoliennes flottantes de forte puissance. La zone retenue, qui couvre une surface de 17 km² avec des profondeurs d’eau d’environ 70 mètres, se situe au plus près à 13 kilomètres de l’île de Groix, près de 20 km de Belle-Île et 25 à 30 km du continent.

Supportant une turbine de 6 MW du type Haliade 150, conçue par GE et réalisée dans son usine de Saint-Nazaire, les quatre éoliennes adopteront une fondation flottante développée par Naval Energies (ex-DCNS Energies) et Vinci. Formant un tripode inversé de 73 mètres de côté pour 35 mètres de hauteur, chaque flotteur sera ancré au fond de la mer par 6 lignes de mouillage pour maintenir l’éolienne sur sa position et éviter qu’elle dérive.

Les quatre machines présenteront une hauteur totale de 190 mètres, dont environ 170 au-dessus de la mer, le mât mesurant 80 mètres et le diamètre du rotor de l’Haliade 150, équipée de trois pales, étant de 150 mètres. Avec une puissance de 24 MW, le parc, relié au réseau électrique terrestre par un câble sous-marin, pourra produire l’équivalent de la consommation électrique de 20.000 foyers. 

 

 

Energies Marines Renouvelables