Energies Marines
Eolien : Avis favorable pour le champ de Dieppe-Le Tréport

Actualité

Eolien : Avis favorable pour le champ de Dieppe-Le Tréport

Energies Marines

Après plusieurs mois de débat, l'Agence Française de la Biodiversité a finalement tranché et donné un avis positif pour la construction du champ éolien offshore de Dieppe-Le Tréport. Pour mémoire, ce dernier, attribué au consortium EMDT (Engie, EDP Renewables et la Caisse des Dépôts) lors du deuxième appel d'offres public en 2014, avait été mis en suspens en octobre dernier à la suite d'un vote défavorable du conseil national de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards de la Côte d'Opale. 

Ce dernier craignait les impacts environnementaux du battage des fondations des 62 machines, mais également du raccordement et du relargage de métaux. L'Agence Française de la Biodiversité, qui chapeaute l'ensemble des parcs naturels français, avait alors auditionné le consortium qui avait souhaité amender le projet. Il a annoncé quatre mesures supplémentaires: ne pas faire de battage de pieux dans les zones de travaux pendant les quatre mois de forte présence d’espèces marines, réhausser la hauteur de l’éolienne de 15 mètres pour réduire les risques de collisions avec l’avifaune, augmenter le budget du Groupement d’intérêt scientifique créé pour effectuer des suivis scientifique et technique et revoir les anodes sacrificielles qui sont souvent constituées de métaux qui se dissolvent dans l’eau et peuvent être polluants.

Ces mesures ont convaincu l'AFB qu'« il s’agit bien d’un nouveau projet », menant à un avis conforme de sa part. Cet avis, qui va donc surpasser celui du Parc naturel, est cependant assorti de réserves : « la nécessité de compléter certains suivis pour une amélioration des connaissances des différents impacts, la rehausse de plusieurs niveaux d’impacts, notamment pour le déclenchement des mesures : Eviter, Réduire, Compenser (ERC), la révision de niveaux d’enjeux qui, le cas échéant, peuvent entraîner une révision des niveaux d’impacts, envisager un arrêt des machines en cas de forte mortalité des oiseaux marins ou des chiroptères ».

Malgré cet avis favorable qui va s'imposer à tous les services instructeurs de l'Etat, ce parc reste au centre de controverses : les pêcheurs normands et des Hauts de France sont toujours très vivement opposés à l'implantation du champ qui devrait théoriquement voir le jour en 2021.

 

Energie éolienne