Energies Marines
Eolien flottant : Des flotteurs SBM pour le projet Provence Grand Large
ABONNÉS

Focus

Eolien flottant : Des flotteurs SBM pour le projet Provence Grand Large

Energies Marines

Trois éoliennes flottantes de 8 MW devraient être installées en 2020 sur la zone dite du Faraman à 17 km de la plage Napoléon, au large de Port Saint-Louis du Rhône. Le projet, baptisé Provence Grand Large, est lauréat de l’appel à projets de l’ADEME, lancé en août 2015 et accordé en novembre 2016. A la manœuvre, EDF Energies Nouvelles qui mène le projet, RTE qui va effectuer le câblage vers la terre et entre les machines, réparties sur une petite surface de 0.5 km2, Siemens qui va fournir les turbines de 8 MW et un tout nouvel arrivant, SBM Offshore, pour le système de fondation et d’ancrage.

 

(

(© EDF-EN)

 

SBM est une entreprise néerlandaise créée en 1965. Historiquement, son domaine d’expertise est l’ingénierie et l’exploitation dans le secteur offshore. Elle s’est notamment faite une spécialité dans les FPSO (Floating Production Storage and Offloading, unités flottantes de production et de stockage d’hydrocarbures) dont elle possède actuellement la plus grande flotte au monde, soit 18 unités, auxquelles viennent s’ajouter trois navires de construction. « Même si nous avons développé notre expertise autour des hydrocarbures, nous nous intéressons depuis plus de 10 ans aux énergies renouvelables », explique Joost Hemskerk, directeur du département EMR chez SBM. « Nous avons beaucoup travaillé sur les différentes énergies marines, avec l’éolien flottant, l’houlomoteur, l'énergie thermique ainsi que la problématique du stockage ».

L’expérience de l’Oil&Gas a donc été mise à profit pour développer des nouveaux concepts, dont le premier d’entre eux est le système d’amarrage choisi pour le champ de Faraman. « Nous sommes partis de trois principes de design de base : une installation aisée, de très bonnes performances et un concept facilement industrialisable ». Associé à IFP Energies Nouvelles, « qui a apporté une excellente connaissance du vent », SBM a imaginé un système d’amarrage issu de la technologie des TLP (Tension Leg Platform - Plateforme à lignes tendues).

Ils ont commencé par imaginer un flotteur plus léger « avec une structure transparente pour minimiser l’action des vagues » et sans système de ballast actif. « Plus c’est léger, moins c’est cher. Et le ratio de la masse baisse avec des turbines plus grosses ». Aux trois extrémités du flotteur est installée une paire de câbles que l’on peut tensionner. « Les composants utilisés (chaînes, ancres) sont conventionnels, puisque les tensions appliquées sont relativement basses ».

 

(

(©  SBM)

 

Pour adapter cette technologie venue du pétrole aux conditions de l’éolien offshore, les ingénieurs de SBM ont beaucoup modélisé et testé en bassin d’essais. « Il fallait adapter la configuration d’ancrage aux poussées exercées au niveau de la nacelle. Nous avons donc beaucoup travaillé sur la compensation et le réalignement du rotor dans le plan vertical ». La configuration a été éprouvée jusqu’à obtenir des inclinaisons maximales de 2 degrés.

« Nous avons immédiatement voulu un modèle qui soit facilement produit, assemblé et transporté. L’idée, c’est de pouvoir en construire 50 par an, dans n’importe quel chantier avec beaucoup de flexibilité ». SBM a donc imaginé une construction de type Lego, « les composants sont facilement transportables, notamment l’installation caténaire, le flotteur est léger et n’a pas beaucoup de tirant d’eau, ce qui permet de le remorquer depuis tous types de ports avec des navires plus petits ».

 

(

(©  SBM) 

 

Le projet de Faraman est désormais bien lancé, la première période de concertation s’est achevée en avril dernier. Le coût total est estimé à 200 millions d’euros. Les trois éoliennes, fixées à 100 mètres de fond, pourront fournir, à partir de 2020, de l’énergie à 40.000 foyers. Et, avec le projet de Gruissan mené par Quadran, ainsi que celui de Leucate attribué au projet EFGL (piloté par Engie), ouvrir la voie du potentiel méditerranéen en éolien flottant.


Energies Marines Renouvelables