Energies Marines
Eolien flottant : Eolink va faire réaliser un démonstrateur de 5 MW
ABONNÉS

Actualité

Eolien flottant : Eolink va faire réaliser un démonstrateur de 5 MW

Energies Marines

Eolink est une société brestoise créée en 2015 par Marc Guyot, deux ans après le dépôt d’un brevet sur une nouvelle technologie d’éolienne flottante. Cette architecture se distingue par sa structure pyramidale au sein de laquelle quatre mâts supportent la turbine. L’ancrage, quant à lui, est sur un point ce qui permet à l’éolienne de tourner sur elle-même et de s’orienter dans le vent.

Selon la jeune société, l’avantage de cette architecture est également la répartition des contraintes mécaniques sur les quatre mâts. Ce qui offre la possibilité à la fois d’alléger la structure et de réduire les vibrations qui sont à l’origine de la fatigue structurelle affectant habituellement les ouvrages. Ce qui permet, selon les ingénieurs d’Eolink, d’envisager d’utiliser cette structure pour des turbines de très forte puissance, d’autant que le grand espacement entre les mâts autorise des pales de grande taille.

En 2018, un prototype au 1/10ème a été testé en rade de Brest durant deux périodes de plusieurs mois. Des campagnes qui avaient justement pour but d’étudier la fatigue et les contraintes exercées sur la structure.

L’entreprise veut désormais passer à la vitesse supérieure avec un démonstrateur de 5 MW, dont le design sera achevé en 2020 pour une fabrication dans la foulée. Cette nouvelle structure disposera d’un flotteur d’une cinquantaine de mètres de côté. Le site de test n’est pas encore connu, celui du SEM-REV, au large du Croisic, pouvant être une possibilité.

Une fois ces nouvelles campagnes réalisées, Eolink pourra passer à la construction d’un modèle à l’échelle 1 à même de recevoir une turbine de 12 MW. Selon la société, la structure pourrait même accueillir des machines de 16 à 20 MW.

 

Le démonstrateur 1/10 testé en rade de Brest (

Le démonstrateur 1/10 testé en rade de Brest (© MICHEL FLOCH)