Energies Marines

Actualité

Eolien flottant : Le TSM Penzer installe la bouée Lidar du futur parc de Groix

Energies Marines

Dans le cadre du développement du premier parc d’éoliennes flottantes en Bretagne, Eolfi a déployé le 20 septembre une bouée de mesure Lidar sur la zone d’étude du projet, entre Groix et Belle-Ile. L’opération a été assurée par le TSM Penzer, navire mis en service l’an dernier par le groupe Thomas et dédié notamment aux travaux maritimes liés aux énergies marines.

 

Chargement de la bouée Lidar sur le TSM Penzer (© EOLFI) 

 

La bouée Lidar (Light Detection and Ranging), spécialement adaptée à des fonds de plus de 50 mètres, est installée pour une durée d’un an à proximité de la zone où sera implantée la ferme éolienne. Ses capteurs permettront à Eolfi de collecter et analyser dans la durée une importante quantité d’informations sur les conditions environnementales du site, notamment le vent.

Groix et Belle-Île sera un parc pilote comprenant quatre éoliennes flottantes dotées chacune d’une turbine Haliade (General Electric) d’une puissance de 6 MW, le flotteur étant conçu par Naval Energies (ex-DCNS). Elles devraient être installées à l’horizon 2020 par des fonds de 60 à 70 mètres. « Relais de croissance complémentaire aux énergies renouvelables terrestres, l’éolien flottant offre un potentiel considérable de développement en permettant d’installer des éoliennes à plus de 50 m de profondeur. Il représente une avancée technologique décisive qui permettra en outre de minimiser l’impact visuel, de profiter de vent important et régulier, en réduisant les conflits d’usage de la mer. Site unique en France, la zone de Groix présente l’avantage d’offrir des conditions de mer parfaitement représentatives du marché potentiel au niveau mondial », explique Eolfi.

Le développeur français, qui a inauguré en juillet ses nouveaux locaux à Lorient, fait partie du consortium portant le parc pilote, avec l’énergéticien chinois CGN EE, la Caisse des dépôts et le fonds d’investissement Meridiam. Groix-Belle-Ile est pour mémoire l'un des quatre projets retenus en juillet 2016 par l’ADEME dans le cadre de l’appel à projets pour le développement de fermes pilotes d’éoliennes flottantes dans les eaux françaises. Les trois autres projets verront le jour sur la façade méditerranéenne.

 

 

La zone d'implantation de la bouée (© EOLFI)