Energies Marines
Eolien : Nass&Wind joue la carte européenne pour le nouvel appel d'offres français

Actualité

Eolien : Nass&Wind joue la carte européenne pour le nouvel appel d'offres français

Energies Marines

Le développeur lorientais Nass&Wind Offshore vient d'annoncer son positionnement sur la seconde tranche de l'appel d'offres  pour la construction de champs éoliens offshore au large des côtes françaises. Celui-ci porte sur les champs du Tréport et des Deux-Iles (entre Noirmoutier et l'île d'Yeu en Vendée). Pour mémoire, Nass&Wind a été lauréat, au sein du consortium Eolien Maritime France (avec EDF-EN et Alstom), du site du banc de Guérande.

Pour cette seconde candidature, Nass&Wind annonce travailler à  «une offre européenne avec des partenaires compétents et expérimentés». Face à cette alliance dont on ne connaît pas encore les acteurs énergéticiens, turbiniers et industriels , deux consortiums ont déjà annoncé leur candidature : il s'agit de celui formé par EDF-EN et Alstom et de celui emmené par GDF Suez et Areva, tous deux franco-français. Cette nouvelle alliance serait donc la première comportant une dimension européenne. Il faut se souvenir que des dents avaient grincé, en particulier à la Commission européenne et de l'autre côté du Rhin, suite à l'attribution de la première tranche de l'appel d'offres, qui n'avait vu que des candidatures tricolores retenues. 

Energie éolienne