Energies Marines
Eolien offshore : Il y aura bien des machines de 8 MW à Saint-Brieuc

Actualité

Eolien offshore : Il y aura bien des machines de 8 MW à Saint-Brieuc

Energies Marines

Les plus puissantes éoliennes offshore du monde devraient voir le jour au large des côtes bretonnes. Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a donné son accord à Ailes Marines  pour implanter sur le parc de Saint-Brieuc 62 machines AD 8-180 de 8 MW au lieu des 100 M5000 de 5 MW initialement prévues. Retenu à l’issue de l’appel d’offres lancé en 2012, le consortium, formé par Iberdrola et Eole RES, a reçu la validation officielle de la conformité de sa demande de changement avec les conditions du marché public qui lui a été attribué.

La turbine en question est celle développée par Adwen, société commune du groupe français et de l’Espagnol Gamesa. Les futures turbines seront produites par la nouvelle usine du Havre, qui fournira également les parcs normands en éoliennes de 5 MW. Adwen espère produire ses premières machines de 8 MW en 2018.

Ces géantes dotées de trois pales auront un mât de 90 mètres de haut, le diamètre du rotor atteignant 180 mètres. Elles doivent être équipées de fondations métalliques de type jacket. A ce titre, STX France est candidat à la fabrication de ces structures, le chantier nazairien envisageant dans ce cadre la création d’un hub logistique à Brest.

En termes de calendrier, il reste encore du chemin avant que le parc de Saint-Brieuc voit le jour. La prochaine étape sera le dépôt des demandes d'autorisations administratives en octobre 2015. Suivra l’an prochain la phase d’enquête publique, préalable au bouclage définitif du projet, notamment sur le plan financier, en 2017. Si tout va bien, la construction en mer devrait s’étaler entre 2018 et 2020. 

Energies Marines Renouvelables