Energies Marines
Eolien offshore : Le gouvernement veut revoir les appels d'offres attribués

Actualité

Eolien offshore : Le gouvernement veut revoir les appels d'offres attribués

Energies Marines

Vers une renégociation voire une remise en cause de la construction des six parcs éolien offshore français ? C’est au détour d’un amendement au projet de loi « Un Etat au service d’une société de confiance », actuellement en discussion au Sénat, que le gouvernement a introduit cette possibilité, qui pourrait avoir des effets assez monumentaux sur les projets des parcs français. Pour mémoire, ceux-ci ont été attribués lors de deux appels d’offres en 2012 et 2014. Attribués à des consortiums menés par EDF-EN (champs de Guérande, Courseulles et Fécamp), Iberdrola (Saint-Brieuc) et Engie (Le Tréport, Noirmoutier-Yeu), ceux-ci ne sont pas encore en cours de construction et les décisions finales d’investissement -signaux concrets de départ des travaux- demeurent en souffrance, principalement en raison de différents recours.

Dans le cadre de la mise en place du permis-enveloppe

Pour parer à ces délais de recours très longs, qui handicapent profondément la réalisation des projets, le gouvernement avait annoncé, en novembre dernier, le lancement d’un « permis enveloppe ». Calqué sur le modèle juridique prévalant en Allemagne et aux Pays-Bas, celui-ci prévoit que ce sera désormais l’Etat qui

Energies Marines Renouvelables