Energies Marines

Actualité

Eolien offshore : les parcs d'EDF-EN mis en service en 2021 au plus tôt

Energies Marines

EDF-EN a annoncé cette semaine que l'entrée en service des trois parcs que le groupe développe en France (Fécamp, Courseulles et Saint-Nazaire) entreront en service, au plus tôt, en 2021. Pour mémoire, ces trois projets ont été attribués à l'énergéticien français et à ses partenaires suite à l'appel d'offre lancé par le gouvernement en 2012. Les plans initiaux prévoyaient le démarrage de la production en 2020. 

Le retard d'un an est lié, selon EDF EN, aux multiples recours déposés contre les arrêtés préfectoraux, tous signés cette année, autorisant le lancement des chantiers. Selon Béatrice Buffon, directrice générale adjointe d’EDF EN en charge des activités marines, ces recours « font perdre encore une année supplémentaire ». Pour mémoire, le démarrage des travaux est conditionné par la décision d'investissement, elle-même subordonnée à l'épuisement des recours contre le projet. 

Il est cependant important de préciser que le décret fixant la compétence de la cour administrative d'appel de Nantes pour tout recours concernant l'éolien offshore prévoit un délai d'examen du contentieux d'un an. Toutes les requêtes devraient donc obligatoirement être examinées et jugées avant l'été 2017, ce qui permettrait à EDF-EN d'obtenir une décision d'investissement fin 2017 au plus tard, pour une mise en service, donc, prévue en 2021-2022.

Energies Marines Renouvelables