Energies Marines
Eolien offshore : STX assemble l’une des plus grosses sous-stations au monde

Actualité

Eolien offshore : STX assemble l’une des plus grosses sous-stations au monde

Energies Marines
Construction Navale

Les équipes des chantiers nazairiens en sont très fières, et il y a de quoi. Première sous-station électrique conçue localement suite au programme de R&D Watteole, le « P34 », symbole de la diversification de STX France dans les énergies marines, est depuis hier en cours d’assemblage.

Ce transformateur géant, qui sera avec sa fondation aussi haut qu’un grand paquebot, est destiné au champ éolien offshore Arkona, développé en mer Baltique par l’énergéticien allemand E.ON, le groupe norvégien Statoil et l'opérateur allemand de réseaux électriques 50hertz. Destiné à alimenter en énergie renouvelable près de 400 000 foyers à partir de 2019, ce parc comprendra 60 éoliennes Siemens de 6 MW, la sous-station fabriquée en France, l’une des plus grandes au monde, ayant une puissance de 385 MW.

 

Le futur P34 (© BERNARD BIGER - STX FRANCE

Le futur P34 (© BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

C’est fin 2016 que la réalisation de cette structure a débuté dans les ateliers d’Anemos, la nouvelle usine des chantiers de Saint-Nazaire dédiée aux énergies marines. Appelé à être posée sur une fondation métallique de type jacket, le « topside », partie supérieure du P34, pèsera quelques 4000 tonnes. Une masse à comparer aux 1400 tonnes de la première sous-station produite à Saint-Nazaire, le P33, livré à l’été 2015 à l’énergéticien danois Dong pour équiper le champ britannique Westermost Rough (36 éoliennes de 6 MW).

Le topside du P34 est constitué de trois blocs. Alors que le premier a été mis sur cale la semaine dernière dans la forme B, où l’assemblage du paquebot Celebrity Edge (J34) se déroule simultanément, le troisième sera pos

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire