Energies Marines
Eolien offshore : un potentiel de plus de 18 GW identifié au Danemark

Actualité

Eolien offshore : un potentiel de plus de 18 GW identifié au Danemark

Energies Marines

A la demande de l’Agence danoise de l’énergie (DEA), la société d’ingéniérie COWI, en collaboration avec le gestionnaire de réseau de transport danois d’électricité Energinet, a procédé à un « filtrage fin » et cartographié le potentiel éolien offshore. L’ensemble des zones propices dans les eaux danoises, réparties entre Baltique et mer du Nord, représente plus de 18 GW.

 

© ENS

© ENS

 

Dans certaines zones, il est prévu d’installer des parcs éoliens offshore isolés (en vert sur la carte). Ils se trouvent dans les zones de Nordsøen I (au sud du futur parc offshore Thor), Hesselø et Kriegers Flak II. Dans d’autres (en bleu), il est envisagé de les relier à deux « îles énergétiques » : Bornholm (au sud de la Suède) et une île artificielle à construire en mer du Nord. En plus du Danemark, la première serait reliée au réseau polonais et la seconde néerlandais. Ces îles, produisant dans un premier temps 2 GW chacunes, doivent être entourées d’éoliennes offshore et servir de plateformes de production pour optimiser les réseaux et à l’avenir stocker de l’hydrogène vert. Celle en mer du Nord pourrait augmenter sa production à 10 GW.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.