Energies Marines

Actualité

Eoliennes flottantes : Deux nouveaux investisseurs pour le projet de Groix

Energies Marines

La société de projet « Les éoliennes flottantes de Groix & Belle-Île » compte deux nouveaux investisseurs. Le 11 mai, à l’occasion du salon Navexpo, à Lorient, la Caisse des Dépôts et Consignations, ainsi que le fonds d’investissement français Meridiam, ont signé leur entrée au capital aux côtés du développeur français Eolfi et de l’énergéticien chinois CGN. Ces derniers ont, pour mémoire, été désignés en juillet 2016 comme l’un des lauréats du développement des premières fermes pilotes d’éoliennes flottantes en France suite à l’appel à projets lancé par l’ADEME. « L’arrivée de la CDC et de Meridiam est une étape importante pour le projet car elle permet d’assurer la consolidation de son financement, alors que les perspectives d’évolution du marché de l’éolien flottant sont considérables et que nous allons ouvrir les portes de ce marché avec une dimension internationale », s’est félicité le patron de CGN en France.

 

Les membres du consortium et élus bretons le 11 mai à Navexpo (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Dans le cadre du développement du parc pilote breton, qui représente un investissement de 200 millions d’euros, quatre éoliennes flottantes de forte puissance vont être installées au large de Lorient. La zone retenue, qui couvre une surface de 17 km² avec des profondeurs d’eau d’environ 70 mètres, se situe au plus près à 13 kilomètres de l’île de Groix, près de 20 km de Belle-Île et 25 à 30 km du continent.

Supportant une turbine de 6 MW du type Haliade 150, conçue par GE et réalisée dans son usine de Saint-Nazaire, les quatre éoliennes adopteront une fondation flottante en acier développée par DCNS Energies et Vinci. Formant un tripode inversé de 73 mètres de côté pour 35 mètres de hauteur, chaque flotteur sera ancré au fond de la mer par 6 lignes de mouillage pour maintenir l’éolienne sur sa position et éviter qu’elle dérive.

Les quatre machines présenteront une hauteur totale de 190 mètres, dont environ 170 au-dessus de la mer, le mât mesurant 80 mètres et le diamètre du rotor de l’Haliade 150, équipée de trois pales, étant de 150 mètres. Avec une puissance de 24 MW, le parc, relié au réseau électrique terrestre par un câble sous-marin, pourra produire l’équivalent de la consommation électrique de 20.000 foyers. Sa mise en service est prévue à partir de 2020.

 

(© LES EOLIENNES FLOTTANTES DE GROIX & BELLE-ILE)