Marine Marchande
Erika : Dernière ligne droite pour le procès en appel

Actualité

Erika : Dernière ligne droite pour le procès en appel

Marine Marchande

C'est mercredi que s'achèvera l'audience du procès en appel du naufrage de l'Erika. Presque 10 ans après le naufrage du pétrolier maltais au large de la Bretagne, la Cour d'appel de Paris juge de nouveau l'affaire, examinée en première instance l'an dernier. Le 10 novembre, le ministère public a requis à l'encontre des six prévenus, la peine maximale pour « pollution maritime ». Des amendes de 375.000 euros ont été ainsi requises pour les personnes morales et de 75.000 euros pour les deux personnes physiques.
Les parties civiles espèrent, de plus, que ce procès en appel permettra de confirmer la notion de préjudice écologique, retenue en première instance.
Dans ce procès, sont notamment poursuivis au plan pénal l'armateur du navire, Giuseppe Savarese ; le gestionnaire, Antonio Pollara ; la société de classification Rina ; ainsi que le groupe pétrolier Total et ses filiales Total Transport Corporation et Total Petroleum Service, cette dernière ayant été relaxée en première instance.

Pollution en mer et accidents