Défense
Essais et mise à l’eau retardés pour les frégates Alsace et Lorraine
ABONNÉS

Actualité

Essais et mise à l’eau retardés pour les frégates Alsace et Lorraine

Défense

Conséquence de la crise du coronavirus et de la période de confinement, qui a mis quasiment à l’arrêt les activités de construction de Naval Group pendant près de deux mois, l’achèvement des deux dernières frégates multi-missions réalisées à Lorient pour la Marine nationale a pris du retard.

Mise à l’eau le 18 avril 2019, l’Alsace, en achèvement à flot, devait débuter ses essais en mer ce mois-ci. Mais du fait de l’interruption temporaire d’activité entre mars et mai, et de la période estivale qui suit et qui est peu propice à ce type de campagne, son premier appareillage ne va finalement pas avoir lieu avant la première semaine d'octobre, a appris Mer et Marine. La Lorraine, dont l’assemblage se termine dans la forme de construction lorientaise de Naval Group, va elle aussi glisser. Toujours selon nos sources, sa mise à l’eau, qui était prévue en septembre prochain, est repoussée à novembre.

Livrables en 2021 et 2022, les Alsace et Lorraine sont les septième et huitième unités du programme FREMM. Les six premières frégates françaises de cette série (Aquitaine, Provence, Languedoc, Auvergne, Bretagne et Normandie) ont été réceptionnées entre 2012 et 2019 par la Marine nationale, qui

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française