Vie Portuaire
Estuaire de la Loire : Le gros de la pollution au fuel nettoyée

Actualité

Estuaire de la Loire : Le gros de la pollution au fuel nettoyée

Vie Portuaire

Après la fuite de 400 tonnes de fuel depuis le terminal pétrolier de Donges, dimanche dernier, le plus gros de la pollution a été enlevé. C'est ce qu'a indiqué hier la préfecture de la Loire-Atlantique, qui coordonne les opérations de dépollution. L'estuaire de la Loire avait été touché sur une vingtaine de kilomètres, notamment dans le secteur de Paimboeuf. Une fissure de 20 centimètres sur un tuyau reliant le poste n°6 à la raffinerie Total serait à l'origine de la fuite de fioul lourd, dont une centaine de tonnes s'est déversée dans la Loire, le reste étant contenu à terre. « De telles défaillances ne doivent plus se produire », ont estimé les maires de Saint-Nazaire et de Nantes. Joël Batteux et Jean-Marc Ayrault, ont demandé la mise en oeuvre de mesures techniques pour éviter une nouvelle pollution.

A bord du bâtiment antipollution Argonaute (PHOTO : MARINE NATIONALE)
A bord du bâtiment antipollution Argonaute (PHOTO : MARINE NATIONALE)

Le nettoyage du fioul lourd, qui s'est déversé dans une zone naturelle protégée, a nécessité d'importants moyens. Plusieurs centaines de personnes ont été mobilisées, de même que plusieurs navires de lutte contre la pollution. L'Argonaute, affrété par la Marine nationale, a notamment été dépêché de Brest par la préfecture maritime pour participer aux opérations.
Le terminal pétrolier et la raffinerie Total de Donges traitent, chaque année, 15 millions de tonnes d'hydrocarbures, dont 10 millions de tonnes de pétrole brut.

A bord du bâtiment antipollution Argonaute (PHOTO : MARINE NATIONALE)
A bord du bâtiment antipollution Argonaute (PHOTO : MARINE NATIONALE)

Accidents, pollutions Port de Nantes Saint-Nazaire