Divers

Actualité

Euroclipper demande à l'Etat de faire construire un navire école chez Gamelin

Divers

Euroclipper a proposé à l'Etat de lancer la construction d'un voilier école aux chantiers Gamelin. Du type Lord Nelson, ce navire serait destiné à embarquer des handicapés physiques en tant que stagiaires. Dans une lettre adressée à François Fillon, Jean-Charles Duboc, membre de l'association, propose qu'un bateau soit commandé pour le Service de Santé des Armées et armé par la Marine nationale. Le cabinet du premier ministre vient de lui répondre. « Un examen de ce dossier a été diligenté, sur sa demande, auprès de Monsieur Hervé Morin, Ministre de la Défense, de Monsieur Luc Chatel, Secrétaire d'Etat chargé de l'industrie et de la consommation, porte-parole du Gouvernement, en liaison avec Monsieur le Préfet de la Charente-Maritime », explique Jean-Charles Duboc, qui estime que ce courrier constitue « une très bonne nouvelle qui, si les études sont concluantes, permet d'espérer, d'ici un à deux mois, la commande d'un Lord Nelson aux chantiers Gamelin ».
Long de 43 mètres au pont, le voilier britannique Lord Nelson a été lancé en 1986 pour être ensuite armé par le Jubilee Sailing Trust (Southampton). Il possède un sister-ship, le Tarangini, voilier-école de la Marine indienne, lancé en 1998. Euroclipper propose de reprendre le design de ces bateaux pour la réalisation d'une unité française. « Aussi les coûts de développement seraient faibles car ce type de navire a pu faire ses preuves en vingt ans de navigation au Royaume-Uni et en une décennie en Inde. Le coût à la construction d'un voilier du type Lord Nelson est d'environ 17 millions d'euros (estimation 2003) et la construction de deux exemplaires permettrait une réduction de près de 15%, comme pour toute construction en série », souligne Jean-Charles Duboc. Outre l'intérêt de fournir de la charge aux chantiers Gamelin, dans l'attente d'un repreneur, ce dernier estime que, pour la Marine Nationale, « l'intérêt de l'armement d'un ou plusieurs navires de ce type réside dans la possibilité de développer une action efficace et valorisante en faveur des handicapés (paralysés, malvoyants, malentendants) de la Défense ».