Défense
Eurocopter prépare les prochains essais de son concept d'hélicoptère rapide

Actualité

Eurocopter prépare les prochains essais de son concept d'hélicoptère rapide

Défense

Des liaisons avec les plateformes offshores aux missions de sauvetage, en passant par les opérations militaires... Eurocopter est convaincu qu'il existe un marché pour les hélicoptères rapides. Dans cette perspective, l'industriel a développé, dans le plus grand secret, le concept Hélicoptère Hybride Haute vitesse (H3, ou « H Cube »). Baptisé X3, le démonstrateur de cet étonnant appareil, doté d'un rotor et de deux hélices, a volé pour la première fois le 6 septembre 2010. Puis, le 29 novembre, sur le site DGA Essais en vol d'Istres, l'engin a atteint la vitesse de 180 noeuds (333 km/heure) en palier avec un niveau de puissance moteur réduit. C'est l'objectif que s'était fixé Eurcopter pour la première étape (step1) du programme. Au cours des essais effectués jusqu'ici, le domaine de vol a été ouvert avec et sans pilote automatique afin de valider la stabilité et la maniabilité du véhicule de base de cet aéronef hybride. Le X3 a atteint l'altitude de 12.500 pieds (3810 mètres) et exécuté des manoeuvres et des virages à droite et à gauche avec des angles d'inclinaison latérale jusqu'à 60 degrés. « Le X3 s'est extrêmement bien comporté, faisant preuve de qualités de vol et de maniabilité qui correspondent exactement aux résultats des évaluations sur notre simulateur au sol. Cet hélicoptère est réellement taillé pour voler à grande vitesse et notre équipe d'essais est impatiente de franchir les prochaines étapes de son programme de vol », a déclaré à l'issue des essais de novembre Hervé Jammayrac, pilote d'essai d'Eurocopter.

Le X3  (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)
Le X3 (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)

Dépasser les 220 noeuds au second trimestre

Les équipes de l'hélicoptériste travaillent désormais sur le la prochaine étape, le Step 2. Ayant déjà dépassé la vitesse d'un hélicoptère classique, le démonstrateur va relever un nouveau challenge au cours du second trimestre de cette année. Depuis Marignane, où se trouve le siège d'Europter, le X3 devra, au cours de sa prochaine campagne d'essais en vol, atteindre une vitesse de croisière supérieure à 220 noeuds.
Cette performance est possible grâce à l'architecture hybride de l'aéronef. Basé sur la cellule d'un hélicoptère Dauphin, le X3 est équipé de deux turbomoteurs qui entraînent un rotor principal à cinq pales, ainsi que deux hélices installées sur des ailes de faible envergure. « Cette configuration hybride donne naissance à un système de transport avancé conjuguant la vitesse d'un aéronef à turbopropulseur et les capacités de vol stationnaire d'un hélicoptère. Cet appareil est adapté aux applications pour lesquelles les coûts d'exploitation, la durée de vol et le succès des missions dépendent directement de la vitesse de croisière maximale », explique Eurocopter, qui affirme que son engin combine d'excellentes capacités de décollage et d'atterrissage verticaux.

Le X3  (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)
Le X3 (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)

De nombreuses applications possibles

L'industriel imagine que le concept H3, grâce à une vitesse de croisière de plus de 220 noeuds, aura de nombreuses applications et peut répondre aux besoins de nombreux clients dans des secteurs très variés. Grâce à l'association d'une vitesse de croisière élevée et d'excellentes performances de décollage et d'atterrissage verticaux, l'engin peut, ainsi, intéresser les compagnies exploitant des plateformes offshores. Il réduirait, en effet, le temps de transport des personnels et faciliterait l'accessibilité des champs éloignés de la côte, sites de plus en plus nombreux avec le développement de l'offshore profond. L'appareil peut, également, apporter un précieux gain de temps dans les opérations de recherche et de sauvetage (SAR), surtout à longue distance. Eurocopter estime pouvoir également commercialiser son concept pour des missions de garde-côtes et, grâce à son allonge, augmenter ainsi le rayon d'action pour la surveillance et les interventions. Enfin, l'hélicoptériste estime qu'une machine comme le X3 conviendrait aux missions militaires, comme le déploiement de forces spéciales, le transport de troupes, les opérations de recherche et sauvetage au combat (CSAR), ainsi que les évacuations médicales.

Le X3  (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)
Le X3 (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)

Le X3  (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)
Le X3 (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)

Le X3  (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)
Le X3 (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)

Le X3  (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)
Le X3 (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)

Le X3  (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)
Le X3 (© : EUROCOPTER - PATRICK PENNA)

Airbus Helicopters | Actualité hélicoptères civils et militaires, drones aériens