Défense

Actualité

Euronaval : Le secteur de la défense ne connait pas la crise

C’est aujourd’hui que s’ouvre au Bourget le salon Euronaval, principal évènement international dédié au secteur naval militaire. Venant de toute la planète, près de 400 exposants vont présenter, sur plus de 14.000 m² d’exposition, l’ensemble de leurs produits et leurs dernières innovations. Alors que le contexte économique demeure difficile, on constate que le secteur de la défense se porte globalement bien à l’échelle internationale. Une tendance qui est notamment vraie pour le domaine naval. « Sur la défense la crise n’a clairement pas d’impact, si ce n’est en Europe, où les budgets sont en baisse ou en stagnation. Mais pour le reste du monde, notamment les pays émergeants, en Asie et en Amérique latine notamment, on constate une phase de croissance, plus particulièrement en ce qui concerne les marines. Les enjeux maritimes apparaissent en effet de plus en en plus importants et la valorisation des richesses provenant de la mer est un terreau d’avenir qu’il est nécessaire de protéger. De nombreux pays se dotent par conséquent de moyens navals pour assurer la protection de leur territoires maritimes contre le pillage des ressources, la piraterie, les trafics illicites ou la convoitise de leurs voisins », explique Jean-Marie Carnet, délégué général du Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN), organisateur d’Euronaval.

 

Nombre record de délégations étrangères

 

Cette situation profite très clairement au salon, qui égale le record de 2010 concernant la surface de stands, même si le nombre d’exposants est légèrement moins important (370 contre 400). « Un certain nombre de PME françaises n’ont pas pu venir, notamment parce que les subventions que leur donnaient certaines régions pour participer à cet évènement ont été drastiquement réduites. En revanche, les gros exposants sont plus nombreux et la taille des pavillons plus importante que sur la dernière édition ». Euronaval va, également, accueillir un nombre record de délégations étrangères, soit 85 ayant confirmé leur venue, contre 76 pour la précédente édition. « Il y a un intérêt manifeste et c’est très important pour les exposants du salon, car les clients sont très demandeurs pour voir les nouveautés et ce qui est proposé ». Pour profiter au mieux de la venue de ces clients potentiels, Euronaval propose différents services, comme l’organisation de rendez-vous d’affaires au travers de parcours proposés aux délégations durant toute la durée de l’opération. Qu’il s’agisse de grands groupes ou de PME, 1500 rendez-vous ont eu lieu en 2010 et les organisateurs comptent faire encore mieux cette année. « C’est une action stratégique car les rencontres entre clients potentiels et fournisseurs sont fondamentales pour favoriser les affaires », souligne Jean-Marie Carnet. De même, Euronaval continuera de mettre l’accent sur la recherche et les nouvelles technologies, avec des Workshops qui permettront aux entreprises de présenter leurs innovations et leurs nouveaux produits.

 

Actions en faveur des PME et de la formation

 

Si ces services sont ouverts à tous les exposants, quelque soit leur nationalité, un effort particulier sera fait cette année en direction des PME françaises, qui bénéficieront d’un pôle d’accompagnement piloté par le GICAN et ses partenaires, notamment étatiques ou financiers. Autre nouveauté, pour cette édition 2012, la création d’un Campus Naval France, avec la signature d’une charte le 25 octobre entre différents partenaires. L’objectif est de réunir les formations qui intéressent le secteur maritime et naval, afin de coordonner l’action des industriels et des centres d’enseignement pour mieux répondre aux besoins de la filière sur ses différents métiers, du compagnon à l’ingénieur. Des établissements comme l’ENSTA Bretagne et l’Institut des Métiers de DCNS sont par exemple au cœur de cette initiative.

Enfin, Euronaval verra également, comme les années précédente, la remise de trois trophées destinées à des PME, qui seront récompensées pour s’être distinguées en termes d’innovation, de croissance ou d’exportation. Les prix seront remis demain par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, à l’occasion de l’inauguration du salon, qui se déroulera jusqu’à vendredi au parc des expositions du Bourget.