Pêche
Evacuation d'une centaine de marins suite à un incendie sur un navire usine

Actualité

Evacuation d'une centaine de marins suite à un incendie sur un navire usine

Pêche

D'importants moyens ont été mobilisés hier matin suite à l'appel de détresse de l'Athéna, dont le port d'attache est aux Féroé. Naviguant alors entre les îles Scilly et la Bretagne, le grand navire usine, long de 89 mètres et armé par 111 pêcheurs, a été victime d'un incendie. Le capitaine a ordonné l'évacuation de la quasi-totalité de l'équipage sur les embarcations de sauvetage, seuls 13 marins restant à bord pour lutter contre le sinistre. Après avoir capté le message d'alerte de l'Athena, vers 5 heures du matin, puis relayé l'information aux garde-côtes britanniques, les autorités françaises ont dépêché sur les lieux un Falcon 50 de la Marine nationale. Premier moyen aérien sur zone, cet appareil basé à Lann-Bihoué a été relayé par un C-130 britannique. Compte tenu de la distance des côtes (230 nautiques des îles Scilly et 270 nautiques de la pointe Bretagne), le sauvetage des 98 marins dans leurs radeaux était très délicat par les airs, les hélicoptères étant à la limite de leur rayon d'action. Le sauvetage a donc été assuré par un porte-conteneurs, le Vega, qui a répondu à l'appel de détresse du bateau de pêche. Les marins restés à bord sont, quant à eux, parvenus à circonscrire l'incendie. L'Athena devait rejoindre un port pour une évaluation des dégâts occasionnés par le feu qui, par chance, n'a pas fait de victime.

Embarcations de sauvetage  (© : MARINE NATIONALE)
Embarcations de sauvetage (© : MARINE NATIONALE)

Sauvetage par le Vega (© : MARINE NATIONALE)
Sauvetage par le Vega (© : MARINE NATIONALE)